• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantais, laisse moi voir ce que tu lis, promis je ne dirai pas qui tu es !

© éric guillaud
© éric guillaud

Benjamin Reverdy n'est pas un photographe professionnel. Pourtant, depuis un an, il photographie. Mais pas n'importe où, pas n'importe quoi. Sur la ligne 1 du tramway qui l'emmène chaque jour au travail, Benjamin immortalise les usagers qui lisent. Résultat, un blog, deux expos et peut-être un livre

Par Eric Guillaud

Vous ne verrez pas son visage. Non pas que Benjamin soit un dangereux malfaiteur recherché par toutes les polices du monde. Non, plus simplement parce qu'il n'en a pas fini avec vous. Oui vous les usagers de la ligne 1 du tramway nantais, vous qui tous les jours empruntez ce moyen de transport qui a entre autres mérites de vous laisser du temps libre pour téléphoner, surfer sur le web et les réseaux sociaux, discuter... et dévorer des livres.

Lire ? Il paraît que les Français ne lisent plus. C'est ce qu'on entend dire en tout cas. Benjamin aussi l'a entendu et ça aurait tendance à l'agacer. Lui, le boulimique de lecture constate tous les matins que les Français, à commencer par les Nantais, lisent beaucoup et de tout. Il faudrait le dire. La réflexion est en marche...

Et puis un jour, Benjamin tombe sur le site d'une New-yorkaise, Underground New York Public Library, qui réunit une série de photos d'hommes et de femmes en train de lire dans le métro de New York.
 / © éric guillaud
/ © éric guillaud
C'était décidé, tous les matins, Benjamin photographiera les lecteurs de la ligne 1. Avec un smartphone, discrétion oblige. Et sans qu'on puisse les reconnaître. Juste une jambe, une épaule, une mèche, un sac, un cabas, une bouche, parfois un morceau de nez et... donc... ce fameux livre ouvert ou fermé dont Benjamin devra découvrir le titre en jouant parfois les contorsionnistes.

Mais à quoi bon ? "Au départ...", précise Benjamin, "l'idée était de prouver que contrairement à ce qui se dit les gens lisent énormément, que ce soit sur support papier ou numérique. J'ai ouvert un blog intitulé Nantais que lis-tu ? sur lequel je poste mes instantanés en les accompagnant de la date, de l'heure de la prise de vue, du nom de l'arrêt, du titre de l'ouvrage et du nom de l'auteur avec pour objectif d'en faire une cartographie littéraire de la ville".

Et le respect de l'intimité ? "Justement, je ne demande rien au lecteur, je ne cherche pas à connaître quoique ce soit de lui, je ne photographie pas son visage, je veux savoir ce qu'il lit à tel endroit de la ligne 1. C'est une démarche sociologique. Et ce qu'ils lisent est finalement très varié, depuis les ouvrages mainstream de Musso ou Pancol jusqu'aux auteurs plus classiques comme Zola , Hemingway, Rimbaud, en passant par les mangas, le coran, la bible, les guides de voyage... Et parfois des livres plus rares, plus pointus, comme une encyclopédie botanique autrichienne".
 / © éric guillaud
/ © éric guillaud
En ligne depuis quelques mois, le projet de Benjamin a reçu le soutien de la Semitan et du festival littéraire nantais Atlantide. Une sélection de ses photos sera exposée dans les bus et les tramways du 2 au 18 mai et à la Rotonde de l'arrêt Duchesse-Anne du 15 au 18 mai, dans le cadre du festival Atlantide, en partenariat avec la TAN et le LU.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Après le blog et l'expo, Benjamin a un nouveau projet dans le viseur. Il souhaite éditer, par l'intermédiaire d'un financement participatif, un livre qui réunira ses photos et une cartographie de la ville. Un peu comme un plan de réseau mais avec le nom des livres lus à la place des noms de stations. 

Arrêt La Fureur du Fleuve de Robin Hobb : correspondance pour la fantasy...

© Benjamin Reverdy
© Benjamin Reverdy
Et si ça marche, Benjamin a un souhait, presque un rêve, déposer dans le tramway quelques exemplaires de son livre accompagnés d'un roman qu'il a apprécié. Un petit cadeau pour un inconnu, c'est le principe du bookcrossing. "Dans mon esprit, c'est rendre aux gens ce que je leur ai pris ou du moins emprunté".

Peut-être croiserez-vous Benjamin dans les prochains jours sur la ligne 1. Pour le reconnaître, rien de bien difficile, il aura très certainement un smartphone dans une main... et un livre dans l'autre, "Expo 58" de Jonathan Coe, ou "Paysaroïd" de Christophe Camoirano. Ou peut-être une bande dessinée, Benjamin adore aussi le Neuvième art. je vous l'ai dit, c'est un boulimique...

Arrêt Un Dernier baiser de Judith Kelman : tout le monde descend...

 / © Benjamin Reverdy
/ © Benjamin Reverdy
Nantais que lis-tu, c'est un blog ici et une page facebook là




A lire aussi

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus