Notre-Dame-des-Landes : pas d'expulsion à la ferme squattée

Une centaine d'opposants à l'aéroport Notre Dame des Landes se sont mobilisés contre l'expulsion de la ferme de Saint-Jean-du-Tertre / © France 3 Pays de la Loire
Une centaine d'opposants à l'aéroport Notre Dame des Landes se sont mobilisés contre l'expulsion de la ferme de Saint-Jean-du-Tertre / © France 3 Pays de la Loire

Plus d'une centaine d'opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes se sont mobilisés tôt ce mercredi matin pour empêcher l'évacuation de la ferme de Saint-Jean-du-Tertre, sur la commune de Vigneux-de-Bretagne.

Par Fabienne Béranger

Les images de la mobilisation sur place de matin

Notre Dame des Landes : mobilisation à St Jean du Tertre

Les interviews de "Camille", zadiste et occupante de la ferme et Dominique Fresneau, Porte-parole de l'ACIPA

Notre Dame des Landes : réactions opposants
Mardi, le tribunal de Nantes a autorisé mardi l'Etat et AGO, filiale de Vinci et concessionnaire du futur aéroport, à procéder à l'expulsion de la maison de Saint-Jean-du-Tertre à Vigneux-de-Bretagne, squattée depuis le 14 avril.

Dans la nuit de mardi à mercredi, cinq barrages faits de blocs de chantiers ou d'engins agricoles ont été dressés sur toutes les routes et chemins d'accès menant à la bâtisse.
A partir de 5 heures ce mercredi matin, plus d'une centaine d'opposants se sont engagés à pied en file indienne sur un petit chemin boueux, dernier
accès à la ferme, éclairés dans la nuit par des lampes frontales.
"Ça fait plaisir de voir qu'on est venus aussi nombreux", s'est réjouie Geneviève Coiffard, d'Attac
"Il y a une grosse mobilisation, il faut que ça se maintienne", a souligné Dominique Fresneau, le porte-parole de l'Acipa.

Dans la cour de la ferme, les opposants ont affirmé leur volonté de maintenir la vigilance plusieurs jours.

 




A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus