Pays de la Loire : les grands électeurs aux urnes pour renouveler le Sénat

Le centriste Jean Arthuis (UDI) laisse son siège de sénateur de la Mayenne, il a choisit de siéger désormais au Parlement Européen de Strasbourg / © Vostok Press / Maxppp
Le centriste Jean Arthuis (UDI) laisse son siège de sénateur de la Mayenne, il a choisit de siéger désormais au Parlement Européen de Strasbourg / © Vostok Press / Maxppp

Des élections pas comme les autres : le Sénat est renouvelé de moitié ce dimanche et devrait revenir dans le giron de la droite, mais seuls quelque 87.000 grands électeurs, pour l'essentiel des élus locaux, sont appelés aux urnes, en Mayenne on connaîtra aujourd'hui le successeur de Jean Arthuis

Par Christophe Turgis

La deuxième chambre du Parlement n'est en effet pas désignée au suffrage universel direct comme l'Assemblée nationale, mais par un collège composé principalement des délégués des conseils municipaux. Le Sénat étant renouvelé par moitié tous les trois ans, 179 de ses 348 sièges sont en jeu ce dimanche.

Sont concernés 58 départements métropolitains (par ordre alphabétique, de l'Ain à l'Indre, et du Bas-Rhin à l'Yonne, sauf ceux de l'Ile-de-France), ainsi que ceux de Guyane, de Polynésie française, de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin, et des Iles Wallis et Futuna, où, en raison du décalage horaire, le scrutin a déjà eu lieu, avec la réélection du sénateur sortant UMP Robert Laufoaulu.
S'ajoutent six sièges pour les Français de l'étranger et celui du centriste Jean Arthuis, dans la Mayenne, qui a démissionné pour devenir député européen.

Les 886 grands électeurs votent pour désigner celui ou celle qui succédera à Jean Arthuis. Le sénateur centriste, élu député européen en mai dernier, a laissé son siège vacant.


Jean Arthuis laisse sa place au Sénat

Dans les Pays de la Loire on ne vote pas en Loire-Atlantique et en Maine-et-Loire, 3 sièges sont à pourvoir en Sarthe et 3 autres en Vendée, une élection partielle en Mayenne. Celle qui désignera le remplaçant, ou la remplaçante du centriste Jean Arthuis (UDI) au Sénat. Il a fait le choix de siéger au Parlement Européen de Strasbourg.
Cinq candidats sont en lice pour ce siège. Élisabeth Doineau (UDI), conseillère générale du canton de Saint-Aignan-sur-Roë, ex-maire de La Rouaudière et conseillère régionale depuis 2008. Jean-Pierre Le Scornet, conseiller régional, premier secrétaire du PS dans le département. Claude Gourvil (EELV), Aurélien Guillot (PCF) et Bruno de La Morinière (FN) tentent également leur chance sur cette partielle en Mayenne.


Sénatoriales mode d'emploi rapide

Dans les 23 départements les plus peuplés, comprenant au moins trois sénateurs, le scrutin, qui se déroule à la représentation proportionnelle, a commencé à 09h00 et sera clos à 15h00.
Dans les autres, où le scrutin est majoritaire à deux tours, les grands électeurs votent depuis 08H30, et jusqu'à 11h00. Là où ce sera nécessaire, un second tour se déroulera de 15h30 à 17h30.

Après sa large victoire aux élections municipales de mars, la droite devrait logiquement sortir vainqueur du scrutin et récupérer la majorité qu'elle avait perdue en 2011, lors des précédentes élections sénatoriales. La gauche avait alors pu présider le Sénat pour la première fois dans l'histoire de la 5ème République.


A lire aussi

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus