• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Angers : 20 ans après une crue du siècle de la Maine est toujours possible

Angers en janvier 1995. / © France 3 Pays de La Loire
Angers en janvier 1995. / © France 3 Pays de La Loire

En janvier 1995, le département du Maine-et-Loire s'arrête, paralysé par la crue de la Maine. Angers et sa région vivent la crue du siècle. 20 ans plus tard, l'événement est toujours possible.

Par Xavier Collombier

Vos souvenirs

Sur notre page Facebook, vous êtes nombreux à vous souvenir de cette fin janvier 1995. La Maine déborde, et avec elle c'est tout un département qui est paralysé, sous l'eau.

Sacré souvenir, dur dur d'aller bosser, 1/2 pont sur Angers pour rouler, un temps fou, et sur place plein d'employés absents, et le siège à Paris qui ne comprenait pas???? et leur a supprimé les heures manquantes, dingue!!!!


nous raconte Caroline Perrichet

C'était en 1995? déjà 20 ans!! Je me rappelle des problèmes électriques sur les quais avec tous les regards EDF noyés !


se souvient Philippe Béraud

Bien sur que ça peut recommencer


Conclut Christine Tinette.
 

Ce qui s'est passé en 1995

Le bassin de La Maine est un véritable entonnoir de 22 000 km2. Là, se déverse les eaux de la Normandie, depuis Chartres, du Maine et d'une grande partie de La Bretagne. La météo en ce début de 1995 est marquée par de fortes précipitations. Les sols gorgés d'eau n'absorbent plus le trop plein, l'entonnoir déborde, La Maine quitte son lit. La catastrophe est évitée de peu, La Loire étant paradoxalement loin de sa crue record. À Bouchemaine, le trop plein de l'affluent est évacué sans trop de dégâts.
1995 les inondations du siècle à Angers
En janvier 1995 La Maine déborde plongeant le département du Maine-et-Loire dans de réelles difficultés économiques.

Le paroxysme est atteint le dernier jour de janvier, comme se souvient le blog du quartier du Val à Montreuil Juigné

La hauteur de l'eau au pont de la haute chaîne  atteint 7.04 m, la Sarthe 7.38 m, la Mayenne 2.68 m, le Loir 2.82 m  et la Loire (seulement) 6 m.
Les ponts sont coupés à la circulation. La rocade de la Beaumette menace d'être emportée et, pour rallier  Angers par le nord, il faut souvent faire 80 kms. Par centaines, les personnes sont évacuées.


Et aujourd'hui ?

Le goulet de la Maine est toujours là. Les collectivités ont été alertées sur la nécessité d'être plus strictes quant au respect des règles de non-construction dans les zones inondables. Des plans d'évacuation ont été mis en place, comme les cartes des zones à risques réactualisées, le PPRI (plan de prévention des risques inondations) généralisé. 
Des aménagements ont été effectués, comme la mise en place de zones d'imperméabilisation du sol, le betonnage inconsidéré des berges est également contrôlé.
20 ans après, le traumatisme passé, le scénario d'une nouvelle crue du siècle est toujours possible. Un mois de pluies en hiver en Normandie et en Bretagne et Angers revivra la même histoire.


A lire aussi

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus