Le marketing prénatal, un vrai business

Publié le Mis à jour le
Écrit par Raphaëlle Besançon
© cc/Jérôme Decq/ Flickr

Avant même qu'un bébé naisse, il vous coûte en moyenne 1600 euros. 

Vouloir connaître le sexe de son enfant avant la naissance est devenu une demande très fréquente chez les jeunes parents. L'enquête Elfe, organisée par l'Ined, l'Inserm et EFS estime ainsi que c'était le cas de 9 parents sur 10 en 2011. Si la question du sexe de leur enfants les préoccupe tant c'est avant tout par soucis pratique: couleur de la chambre, vêtement, jouets... Car selon si c'est un garçon ou une fille, les achats ne seront pas les mêmes. Et oui, le "gender marketing", existe bien avant la naissance.
À tous ces achats s'ajoutent les indispensables: matériel de puériculture, produits d'hygiène et de soins,... les dépenses grimpent vite. Une enquête du magazine Terra Femina estime ainsi que pour un biberon, une poussette et un porte-bébé, il faut débourser près de 600 euros. 

Et ce n'est pas tout. La chambre du bébé engendre elle-aussi des frais non négligeables. Sans parler de frise murale ou de ce petit mobile qui fait de la lumière au-dessus du berceau, les meubles essentiels - berceau, armoire, commode, table à langer-  coûtent en moyenne 1000 euros en moyenne. Tout cela sans compter...les jouets! Pas étonnant que les listes de naissance pullulent maintenant sur la toile.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.