BD. L'Âge D'or volume 2 : suite et fin d'un chef-d'œuvre signé par le Nantais Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil

Ça sent bigrement le sapin de ce côté-là, comprenez qu'un diptyque pareil ne peut finir autrement qu'au pied du roi des forêts un soir de Noël, le cadeau idéal pour ceux qui aiment les contes de fées à tendance politique, féministe et révolutionnaire. Un chef-d'oeuvre...
On vous l'a dit dès le premier volet, ici, on ne fera que le répéter là, L'Âge d'or de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil dont le deuxième volet vient tout juste de sortir aux éditions Dupuis, est un chef-d'oeuvre, que dis-je un bijou, d'écriture et de graphisme, inspiré des tapisseries médiévales et des enluminures, encensé par la presse spécialisée et d'info générale, remarqué, parfois même envié par les professionnels de la profession, adoré par le public, et multiprimé, Prix Landerneau en 2018, prix de la BD Fnac / France Inter en 2019.

Voilà, tout est dit ? Presque ! Car il y a l'histoire. Une histoire qui ressemble à un conte de fées à la Disney avec une petite touche personnelle, la french touch diraient certains, une dimension politique complètement assumée par les auteurs, politique, féministe et même révolutionnaire.
L'Âge d'or
L'Âge d'or © Dupuis - Pedrosa & Moreil
L'histoire donc. Celle d'une femme, la princesse Tilda, qui aurait dû hériter du royaume de son père si elle ne s'en était retrouvée brusquement écartée par un complot, au profit de son frère. Trop réformiste pour certains, trop proche du peuple peut-être, Tilda est condamnée à l'exil. Mais elle n'a pas dit son dernier mot. Avec le soutien des chevaliers Tankred et Bertil, ses plus proches conseillers et amis, Tilda décide de reconquérir le royaume pour mener à bien les réformes nécessaires et soulager le peuple.

Avec ce deuxième volet, le ton change. Le château du frère comploteur est assiégé par les hommes de Tilda, des hommes qu'elle n'hésite pas à sacrifier pour reconquérir le trône, comme elle n'hésite pas non plus à affamer le peuple dans une logique de contribution à l'effort de guerre. La soif du pouvoir ne l'épargne pas et la rebellion menace !
L'Âge d'or
L'Âge d'or © Dupuis - Pedrosa & Moreil
Comment finit cette histoire ? Est-ce que L'Âge d'or, ce texte perdu qui parlerait d'égalité, de fraternité, de bonheur entre les hommes et femmes, finira par être retrouvé et changer la face du monde ? Réponse dans les 200 pages de ce deuxième volet.

Après l'introspectif Portugal qui l'a révélé au grand public, l'intimiste Les Equinoxes et le récit d'anticipation Sérum, réalisé avec Nicolas Gaignard, Cyril Pedrosa, accompagné ici pour le scénario de Roxanne Moreil, réinvente le conte médiéval avec "un Moyen Âge de fantaisie, de fiction, qui ressemble à celui des contes de Perrault ou à celui de Johan et Pirlouit".

L'Âge d'or, de Pedrosa et Moreil. Éditions Dupuis. 32€ le volume
Retrouvez toute l'actualité du 9e art sur notre blog dédié Le Meilleur de la BD

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bande dessinée culture livres