"C'est ça où on réduit l'offre", la région justifie l'augmentation des tarifs des transports au 1er janvier 2023 par la flambée des coûts de l'énergie.

Plus 4 euros par mois pour un abonnement mensuel, le ticket unitaire en hausse de 6%. Les transports régionaux vont coûter plus chers. La région justifie ces augmentations par la flambée des coûts de l'énergie. La facture est estimée à 15 millions d'euros pour 2022 et 30 millions pour 20223. Une hausse conséquente pour les usagers.

15 millions d’euros pour 2022 et 30 millions d’euros pour 2023. Ce sont les chiffres annoncés par la Région en matière de surcoût des transports. 

"L’explosion des coûts nous impose de faire des choix : soit réduire l’offre, comme l’envisagent certaines collectivités, soit augmenter raisonnablement les tarifs pour maintenir et développer l’offre de transports. En responsabilité, nous faisons le choix d’augmenter les tarifs en assumant de dire que les transports ont un coût, et que l’inflation ne doit pas conduire à dégrader le service rendu aux usagers", explique Roch Brancour, vice-président en charge du transport et des mobilités durables à la Région.

C’est le prix d’une offre de mobilité adaptée à chaque territoire, c’est le prix d’une stratégie politique qui met les transports au cœur de la transition écologique

Roch Brancour

Vice-président en charge du transport et des mobilités durables

"Concernant le transport scolaire, la Région continue à le subventionner à près de 90% du coût", explique Roch Brancour, vice-président en charge du transport et des mobilités durables.

Développer l’offre de service et les mobilités durables 

La Région, devenue autorité organisatrice des transports depuis 2017, porte le développement d’une offre de transport "diversifiée, qualitative, incitative et inclusive, pour tous et sur tout le territoire", ajoute Roch Brancour 

Au-delà de son rôle de service public, la Région des Pays de la Loire s’est également fixée des objectifs en matière d’accélération des mobilités durables avec, notamment, le renouvellement de la flotte de cars avec motorisations alternatives (électriques ou gaz naturel pour véhicules), le soutien financier au déploiement du covoiturage, la rénovation des cars diesel et des rames TER à mi-vie.

Ces efforts portés par la Région visent à "garantir une solution de mobilité à chaque Ligérien et à participer à la transition écologique du territoire."

"Une augmentation contrainte par le contexte de crise énergétique et économique"


L’évolution des tarifs 2023 sera présentée au vote de l’assemblée régionale en décembre. Elle représente une augmentation de recettes de 8M€ en année pleine. Face à une hausse des coûts de 30 millions d'euros, la Région supportera donc les trois quarts de l’augmentation.

Les augmentations prévues touchent plusieurs types d'abonnements et de transport : 

  • Abonnement annuel au transport scolaire : +4 euros/mois (soit +40euros/an/enfant), gratuité à partir du 3e enfant transporté, tarif réduit pour les regroupements pédagogiques intercommunaux : +20€/an/enfant. Tarif applicable pour les abonnements à compter de septembre 2023.
  • Abonnements TER : +4€/mois pour les abonnés mensuels, soit+ 2euros de reste à charge après participation employeur (pour les abonnés illimités +3,30 euros) – Gel du tarif abonnés -26 ans.
  • Billets unitaires TER : +6% pour les billets plein tarif
  • Billets unitaires cars Aléop (cars de lignes régulières) : + 0,20 euros
  • Abonnement mensuel Aléop (cars) : +2 euros/mois pour les abonnés mensuels
  • Transport maritime : +1,6% à compter du 1er janvier 2023.

En matière de transports : "la Région finance 70% du prix du billet. 90 % pour les scolaires" . Le coût de revient du transport par enfant en 2023  est chiffré à "1 230 euros par an". Les familles bénéficient de la gratuité à partir du 3e enfant", rappelle la Région.

Côté Transport Aléop, la région prévoit :  "Le déploiement d’une offre renforcée en Mayenne à partir de janvier 2023, l'ouverture d’un nouveau bassin sur le Sud Vendée début 2023. Avec un objectif de service 5 jours sur 7 de 7h à 19h sur tout le territoire."

Les Pays de la Loire sont la première Région (hors Ile-de-France) pour le covoiturage. "Des aides régionales incitatives sont mises en place à destination des conducteurs et passagers."

Le budget des transports régionaux 2022 en Pays de la Loire s'élève à 421 millions d'euros.