Clisson : pas de prières de rue contre Hellfest

Publié le Mis à jour le
Écrit par Xavier Collombier
Le Hellfest fête ses dix ans en juin 2015, n'en déplaise à ses détracteurs
Le Hellfest fête ses dix ans en juin 2015, n'en déplaise à ses détracteurs © Eric Guillaud - France 3 Pays de la Loire

Les organisateurs du rassemblement silencieux et en "prière" prévue ce jeudi à Clisson, pour faire annuler la programmation de groupes jugés antéchrist, ont décidé d'annuler le rassemblement afin de respecter la loi, obligeant de déclarer la manifestation.

Manifestation annulée

La ville de Clisson, comme le veut la loi, demandait le nom et l'adresse de l'organisateur de ce rassemblement "silencieux" contre le festival Hellfest. Sur leur site internet "Provocs Hellfest", ceux qui voulaient manifester contre la programmation de groupe jugés "tous ouvertement anti chrétiens et/ou occultistes et ou satanistes et/ou plusieurs à la fois", se refusent de donner leur identité.
Résultat, ils annulent la manifestation. "Nous respecterons la loi, à la différence des pouvoirs publics qui ne la respectent pas concernant la transmission des comptes de Hellfest Productions, mais ne donnerons pas ce type d'information demandée pour nous retrouver sous le coup du fichage ou de dénonciation pour fondamentalisme" expliquent-ils sur le site internet.

Pétition en ligne

Les anti-Metal n'ont pas dit leur dernier mot et poursuivent la mise en ligne d'une pétition réclamant la fin du versement de subventions publiques au festival. "Notre erreur a été d'informer en transparence et nous procéderons donc autrement pour les prochains rendez-vous." met en garde le groupuscule anonyme en croisade contre Hellfest.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.