Coronavirus : des distributions de masques aux Sables, à Nantes, Angers, mais aussi dans des plus petites communes

A usage unique ou réutilisables, les masques commencent à être distribués aux populations. Cela fera partie de la panoplie du déconfinement annoncé pour le 11 mai.

A Nantes, la statue de Philippe Ramette "Eloge du pas de côté" place du Bouffay, est prête pour le déconfinement...
A Nantes, la statue de Philippe Ramette "Eloge du pas de côté" place du Bouffay, est prête pour le déconfinement... © France Télévisions Olivier Quentin
Plus la date de déconfinement se précise, plus les annonces de distribution de masques se multiplient de la part des collectivités locales. Le 11 mai semble à ce jour être la date d'un commencement de déconfinement, il faut donc donner aux populations les outils pour s'engager dans ce qui s'annonce être un lent retour à la normale. A commencer par les masques.

La Ville de Nantes avait annoncé le 21 avril qu'elle avait passé commande au Portugal de 600 000 masques. Interrogée ce samedi 2 mai dans la Matinale de France Inter, Johanna Rolland, la maire, confirmait une distribution en cours en incitant les Nantais à en faire usage :

« Je crois qu’il faut le recommander ça me parait nécessaire, a déclaré Johanna Rolland. Les maires n’ont pas une base légale pour l’imposer. C’est aussi le sens de la responsabilité individuelle et collective. J’ai fait le choix de passer une commande de masques et chaque nantais recevra un masque lavable et réutilisable. La distribution a déjà commencé. J’ai proposé aux maires de la métropole de coordonner une commande complémentaire. »

  De son côté, le maire d'Angers, Christophe Béchu a prévu une distribution de "masques alternatifs" (masques en tissus lavables et réutilisables). Un masque doit être fourni à chaque angevin, c'est ce qui est promis sur le site de la Ville, et ce, avant le 11 mai.

S'étant jointe à la commande d'Angers Loire Métropole, la commune nouvelle de Loire-Authion, dans le Maine et Loire, vient d'annoncer que (si la livraison arrive à temps) 16 000 masques seront remis gratuitement aux habitants de plus de 8 ans les 8, 9 et 10 mai.

Voir le reportage sur la fabrication de masques chez Mulliez-Flory à Clisson

Et ce sont les élus qui se chargeront de les distribuer en porte-à-porte. Pour cette opération, afin de montrer qu'ils font "front commun face à la maladie", les élus de l'ancienne et de la nouvelle équipe municipale ont décidé de s'impliquer conjointement.

Sur son site, la commune précise que : "Loire-Authion a commandé des masques enfants 3 – 8 ans pour une distribution dans les écoles courant mai."
 
Au Mans, seule une distribution aux personnes les plus fragiles était prévue à partir du 12 mai. La ville incite chacun à fabriquer son propre masque, notamment dans des ateliers solidaires de production soutenus par la collectivité.
  Aux Sables d'Olonne, en Vendée, 120 000 masques en tissu, ont commencé à être distribués dans quatre points où les habitants sont invités à se présenter à condition de s'être auparavant inscrits. Le Département de Vendée a, de son côté, passé commande de 850.000 masques homologués.

En Mayenne, le Département avait commandé à une entreprise locale la fabrication de 300 000 masques réutilisables en tissus destinés à être distribués à la population début mai.

Sarthe, Maine et Loire et Loire-Atlantique en lien avec des communautés de communes ont fait de même.
   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter