• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Déserts médicaux en Pays de la Loire : Mayenne, Sarthe et Vendée plus touchés.

Des aides pour inciter les médecins à s'installer dans les déserts médicaux / © Photo FRED TANNEAU / AFP
Des aides pour inciter les médecins à s'installer dans les déserts médicaux / © Photo FRED TANNEAU / AFP

L'Agence Régionale de la Santé a redéfini les zones les plus en manque de cabinets médicaux. En Pays de la Loire, le pourtour nord-ouest et nord-est ainsi que l'est de la Vendée sont particulièrements concernés.

Par Olivier Quentin

Le but de ce "zonage" est de définir les secteurs où l'Etat proposera des aides à l'installation de médecins. 

"Concrètement explique l'ARS, le nouveau zonage a été construit en prenant en compte différents critères, tels que les besoins de soins en fonction de l’âge des habitants, le temps d’accès par la route vers le médecin généraliste, le volume d’activité des médecins et l’âge des médecins afin d’anticiper les départs prévisibles à la retraite."

Deux catégories de zones ont été définies, les zones prioritaires en manque flagrant de médecins où les aides seront les plus importantes. 18,2 % de la population régionale est concernée.

Ensuite les zones d'actions complémentaires qui sont potentiellement en manque et qu'ils convient de soutenir avant que la situation ne pose vraiment problème. Soit en proportion 28,6 % de la population des Pays de la Loire.

Carte du zonage des médecins en Pays de la Loire / © ARS Pays de la Loire - IGN, source DASP, année 2017, exploitation Département Observation et Analyses
Carte du zonage des médecins en Pays de la Loire / © ARS Pays de la Loire - IGN, source DASP, année 2017, exploitation Département Observation et Analyses


L'idée est d'inciter les médecins à venir s'installer dans ces zones où ils pourront bénéficier d'un accompagnement sous la forme d'aides fincanières.

Cette actualisation des déserts médicaux se prolongera d'un travail identique pour d'autres professions comme les sages-femmes et les kinésithérapeutes.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus