• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

FC Nantes : Trêve de plaisanterie

© Maxppp
© Maxppp

Après 2 semaines de coupure, la Ligue 1 reprend ces droits ce week-end avec au menu des nantais la réception de Troyes (Samedi 20h). L’occasion pour les canaris de relancer leur bonne série débutée à Lille (0-1) et prolongée à lors de la 1ère période à Nice.

Par Maxence Regnault - éditing Claude Bouchet

C’était sûrement le pire des moments pour voir arriver la trêve internationale. Après 4 défaites consécutives, les nantais s’étaient relancés à Lille d’abord (0-1), puis dans un match à Nice qui avait dû s’interrompre sous un déluge et avec un terrain gorgé d’eau (il y avait 2-2 lorsque le match a été arrêté par l’arbitre). Les Nantais avaient donc stoppé la spirale négative du mois de septembre et commencé une tournée des ducs avec un fond de jeu enfin intéressant. Mais le calendrier en a décidé autrement.

Vizcarrondo et Bedoya K-O, Cana et Sigthorsson plus qu’OK


Pour cause de rencontre internationale, les 20 clubs de Ligue 1 se sont donc offert une petite pause dans un calendrier chargé. "C’est important cette trêve, ça permet de couper un peu pour ceux qui ne sont pas appelés en sélection" note la capitaine nantais, Rémy Riou. Pour les 7 internationaux du club en revanche c’est une autre histoire. Entre des déplacements longue distance et des matchs souvent décisifs, le retour à la maison n’est pas toujours chose aisé. Alejandro Bedoya est par exemple rentré malade de son voyage aux Etats-Unis pour deux rencontres face au Mexique (défaite 2-3) puis face au Costa-Rica (défaite 0-1). L’américain ne fait d’ailleurs pas parti du groupe qui affrontera Troyes samedi soir. Un groupe où n’apparait pas non plus le défenseur Vénézuélien Oswaldo Vizcarrondo rentré trop tardivement des deux matchs de qualification à la Coupe du Monde 2018 pour autant de défaite (0-1 face au Paraguay puis 3-1 au Brésil).

Si les résultats n’ont pas suivis pour Bedoya et Vizcarrondo ils ont revanche permis aux deux albanais Lorik Cana et Ermir Lenjani ainsi qu’à Kolbeinn Sigthorsson de continuer la bonne série entamé avec Nantes : l’albanie et l’Islande se sont qualifiés pour l’Euro 2016.

Nos internationaux ont eu de bons résultats avec leurs sélections. A nous de surfer là-dessus"


De cette trêve internationale, il ressort donc pas mal de positif, ce qui pourrait rejaillir sur tout le groupe selon le capitaine. "Nos internationaux ont eu de bons résultats avec leurs sélections. A nous de surfer sur cette spirale positive pour gagner samedi". Surtout que ce match s’annonce déjà crucial. Une victoire face à Troyes, qui n’a toujours pas remporté le moindre match cette saison, placerait l’adversaire du soir à 9 points. Mais attention, si les joueur de l’Aube n’ont toujours pas gagné, c’est parce qu’ils ont manqué tantôt de lucidité, tantôt de chance. L’équipe troyenne est joueuse, se procure toujours des occasions mais laisse en contrepartie beaucoup d’espace à ses adversaires. Un match piège par excellence dans lequel il faudra être à 100%, sans aucun relâchement, ce dont ne doute pas Michel Der Zakarian. "Nous avons une équipe jeune certes, mais si dans un match comme ça ils ne sont pas motivé…" Pour le gardien et capitaine nantais, Rémy Riou, le message est le même avec une pointe de responsabilité en plus : "il faudra être à fond, se sentir concerné sur chaque ballon. Et c’est à nous les plus anciens de mettre tout le monde dans cet état d’esprit. Samedi, notre principal adversaire ça sera nous…"

>>le sentiment Rémy Riou avant la rencontre face à Troyes


Le groupe du FC Nantes ​

Riou, Dupé - Sabaly, Dubois, Cana, Djidji, Moimbé - Deaux, Thomasson, Iloki, Rongier, B. Touré, Adryan, Alegue - Audel, Bammou, Sigthorsson, Sala.

>>voir ou revoir le dernier canariplay




A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus