INTERVIEW. Les Inrocks 2016 : Paradis pour la vie

Il s'est fait connaître avec une reprise de "La Ballade de Jim" d'Alain Souchon. Mais depuis quelques mois, ce sont ses propres compositions qui agitent le web et les dancefloors de France et de Navarre, le duo Paradis est en concert à Nantes samedi soir, et en interview ici et maintenant...

Le paradis est parfois simple comme une rencontre, celle de deux musiciens un soir de fête à Paris. Nous sommes en 2010, Pierre et SImon ne se lâcheront plus, bien décidés à faire un bout de chemin musical ensemble. Après une reprise remarquée et remarquable de "La Ballade de Jim", d'Alain Souchon, les deux garçons prennent le temps de travailler leur univers. Leur premier album, "Recto Verso" vient de sortir, dix morceaux, dix pépites à classer quelque part entre la chanson française et la house. De quoi réveiller les dancefloors pour l'éternité...

Pour ceux qui reviendraient d'un séjour en enfer, Paradis c'est ça...

Pourquoi ce nom au juste, Paradis ?
On l'a vu écrit sur un magazine, et il nous est instantanément paru comme un beau mot avec une symbolique forte. Il y avait cette idée, en prenant le thème à l'envers, que le Paradis pouvait être la vie, maintenant et tous les jours. Ce mot est aussi abondamment utilisé dans l'univers de la house et du disco, avec des clubs comme le Paradise Garage par exemple.

L'auriez-vous trouvé sur Terre ?
Notre musique est en tout cas une manière de le chercher !

On parle beaucoup de vous en ce moment, on lit beaucoup de choses aussi, notamment au sujet de vos influences. Chamfort, Daho, Voulzy, Air, la chanson française... Mais pour de vrai ?
Oui, pour de vrai, mais pas que. Peu importe le style ou même la démarche d'un artiste, ce qui nous touche c'est avant tout les belles chansons.

Quel groupe, quel album ou quel titre vous a vraiment décidé à faire de la musique ?
Il y en a tellement ; mais le fait d'avoir repris "La Ballade De Jim" d'Alain Souchon a été un réel déclencheur pour nous, une sorte de réalisation que la chanson pouvait être électronique, en français, et que nous en étions capables. Nous ne sommes certainement pas les premiers à l'avoir fait, il existe des pionniers (dont certains sont cités plus haut), mais en tout cas ce moment s'est imposé comme une prise de conscience.
Paradis c'est quoi avant tout : un son ? Une musique ? Des paroles ? Une atmosphère ?
C'est avant tout une envie de faire la musique que l'on aimerait écouter tous les deux. On dit souvent que peu de choses nous rapprochent, que nous sommes différents l'un de l'autre ; ce sont nos points communs, ces moments ou nos horloges s'accordent, que nous cherchons à conserver et exploiter pour faire une musique qui n'est ni celle de Simon, ni celle de Pierre, mais bien celle de Paradis.

Vous avez mis cinq ans pour réaliser votre premier album ? Pourquoi tout ce temps ? Seriez-vous perfectionnistes ?
Entre autres, mais c'est surtout le rythme inhérent à notre processus, un processus relativement jusqu'au-boutiste, sans compromis, à la recherche du commun.
Vous avez commencé votre tournée au début du mois de novembre. Et apparemment ça se passe plutôt bien. Même mieux que vous ne pouviez l'imaginer. Ça ressemble au bonheur ?
Oui, on a mis du temps à comprendre comment interpréter nos chansons, nos débuts sur scène étaient pour le moins ... inattendus, nous n'avions jamais réellement imaginé la scène, étant avant tout des musiciens "d'ordinateur". On a décidé depuis cet été de repenser la chose et de partir des chansons, et c'est très agréable de ressentir un accueil chaleureux du public par rapport à cette démarche.

Envisagez-vous les concerts dans le cadre du festival des Inrocks comme des concerts normaux ?
Oui, car le but est de proposer un beau moment, pour le public et pour nous également, la seule différence serait que ces concerts seront plus courts que nos concerts habituels !

Quel est votre album de chevet en ce moment ?
On en citera deux. Simon écoute beaucoup "Discreet Music" de Brian Eno et pour Pierre ce serait "1996" de Ryuichi Sakamoto.

Paradis, c'est pour la vie ?
Si la vie nous le permet !

Merci Pierre et Simon. Merci Paradis
Plus d'infos sur le groupe ici et

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité