• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Boa disparu à Saint-Lyphard : si je le trouve, je fais quoi ?

Sephora, python royal de 9 ans, dans les mains d'un pompiers de l'équipe animalière du SDIS 44 / © C.François France 3 Pays de la Loire
Sephora, python royal de 9 ans, dans les mains d'un pompiers de l'équipe animalière du SDIS 44 / © C.François France 3 Pays de la Loire

Le boa de Saint-Lyphard est toujours activement recherché. Le froid des nuits de septembre peut lui être fatal sauf s'il a trouvé refuge près d'une source de chaleur. Une maison, une chaudière, un frigo. Conseils d'un spécialiste si vous découvrez un serpent chez vous.

Par Christophe François

Se trouver face à un serpent, la situation en ferait bondir plus d'un. Depuis que, dimanche soir, un boa a disparu à Saint-Lyphard, qui n'a pas imaginé être celui qui retrouve l'animal ?
Si croiser un serpent est peu probable, cela peut arriver. Une couleuvre, une vipère, le python du voisin....mais que faire en pareil cas?  
L'adjudant Philippe Stevens est conseiller technique de l'équipe animalière du SDIS 44, les pompiers de Loire-Atlantique. Il est spécialiste des serpents, formé et qualifié, également propriétaire agréé.
Il nous livre ici ses conseils en cas de face à face avec le boa de Saint-Lyphard ou tout autre reptile rampant.
L'adjudant Philippe Stevens est passionné de serpents, son python royal le reconnait grâce à son odorat / © C.François France 3 Pays de la Loire
L'adjudant Philippe Stevens est passionné de serpents, son python royal le reconnait grâce à son odorat / © C.François France 3 Pays de la Loire


Un serpent n'attaque pas, il se défend


''Il faut essayer de bien observer l'animal, regarder s'il est coloré, d'une certaine longueur ou grosseur...si c'est le cas, il s'agit sans doute d'un serpent exotique", explique Philippe Stevens, le conseiller technique de l'équipe animalière du SDIS 44"Le mieux est de ne pas s'approcher du serpent et de garder une certaine distance de sécurité. Il y a toutes les chances alors que le serpent n'attaque pas, effrayé qu'il est lui aussi de sa rencontre. Seule une attitude de votre part qu'il sentirait comme menaçante pourrait le décider à se défendre. Il faut donc rester à distance mais aussi ne pas le perdre de vue.  Appeler les pompiers et le surveiller afin de signaler, à l'arrivée des secours, tout mouvement de l'animal .''
 

Et si c'est la couleuvre du jardin ? Du balai !


"Si l'animal n'est pas un python royal ou autre boa constrictor, qu'il mesure plutôt moins d'1 m et ressemble à une vipère, la solution est en vous !" assure l'expert!
"Il vous suffit dans un premier temps d'ouvrir la porte ou les portes de la maison et de vous munir d'un balai. Oui, un balai ! L'instrument est rudimentaire mais efficace : la longueur du manche maintient l'animal à distance raisonnable et vous connaissez le geste de celui ou celle qui balaie des feuilles mortes, du coup, il vous reste juste à pousser la vipère hors du logis."

Votre balai ne blessera pas l'animal et il sera toujours temps d'observer dans quelle direction il part, si vous préférez signaler la chose aux pompiers de l'équipe animalière.

En aucun cas, il faut envisager de tuer ou blesser l'animal, tous les serpents vivant dans notre région sont protégés, ils font partie de la bio-diversité et ont leur rôle dans la nature. 

Sur les 650 interventions annuelles de l'équipe animalière du SDIS 44, environ 50 concernent des serpents, majoritairement de la faune sauvage locale, couleuvres ou vipères. Une dizaine seulement concerne des animaux exotiques tels que perroquets, lamas ou serpents exotiques.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus