Démographie en Pays de la Loire : la Loire-Atlantique est la locomotive de la région

Publié le
Écrit par Fabienne Even
Illustration. La métropole nantaise tire vers le haut la démographie régionale
Illustration. La métropole nantaise tire vers le haut la démographie régionale © PHOTO PRESSE OCEAN-NATHALIE BOURREAU / MAXPPP

Avec une population de 3,8 millions d’habitants, la région des Pays de la Loire est la 8e région de France. Entre 2013 et 2019, sa population a augmenté de 0,7%, une croissance portée par les métropoles et le littoral, notamment en Loire-Atlantique.

Entre 2013 et 2019*, la population des Pays de la Loire a augmenté de 120 570 habitants, soit une croissance de 0,7%, supérieure à la moyenne nationale (+0 ,4%), selon les chiffres de l’INSEE, publiés ce 29 décembre. Elle se classe au troisième rang des régions pour son rythme de croissance derrière la Corse (+1,1%) et l’Occitanie (+0,7%).

Selon les territoires, cette dynamique est cependant inégale, avec une croissance démographique concentrée dans les grandes métropoles ligériennes.

La Loire-Atlantique, locomotive de la région

A elle seule, Nantes Métropole représente ainsi 39% du gain de population entre 2013 et 2019. Avec 83 730 nouveaux habitants, le département de Loire-Atlantique génère 69% du gain régional. Il est le troisième département le plus dynamique de France, derrière la Gironde et la Haute-Garonne, en Occitanie.

En cinq ans, la population de Nantes Métropole s’est accrue de 47 075 habitants, notamment sur les communes de Rezé, Saint-Herblain, Vertou ou encore la Chapelle-sur-Erdre. Sur le littoral, Saint-Nazaire et Pornic gagnent également des habitants.

En Vendée, la population continue de progresser mais à un rythme moins soutenu. Entre 2013 et 2019, elle gagne 24 485 habitants, l’équivalent des communes de Montaigu-Vendée et Soullans réunies. La croissance démographique est principalement forte sur une large bande littorale allant de Notre-Dame-de-Monts à La Tranche-sur-Mer et au nord du département.

Une démographie atone en Mayenne et en Sarthe 

Le Maine-et-Loire contribue pour 13% au dynamisme régional, avec un gain de population de 15 845 habitants, porté par la métropole angevine et ses proches communes. Angers voit ainsi sa population augmenter de 4 385 habitants en six ans.

En Mayenne, la population se stabilise. Si Laval perd plus de 900 habitants, les communes environnantes en gagnent, comme Changé et Louverné. Au nord du département, les communes perdent des habitants, en particulier à Mayenne.

Quant à la Sarthe, le département perd 3 070 habitants en six ans, notamment sur les pourtours du département. Le Mans et les communes proches voient leur population augmenter à un rythme très modéré.

* Les chiffres s'arrêtent à 2019 car il n'y a pas eu de recensement en 2020

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.