• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Élections législatives : le désarroi des ex-députés battus au premier tour

Législatives 2017 : le désarroi des ex-députés

Deux députés de Loire-Atlantique battus au premier tour des législatives se sont confiés à France 2 au moment de vider leur bureau à l'Assemblée nationale.

Par M. F.

Dernier jour de campagne ce vendredi pour les candidats avant le second tour des législatives 2017. Pendant ce temps, à l'Assemblée nationale, Monique Rabin, élue sortante de la 9e circonscription de Loire-Atlantique, quitte un peu plus qu'un bureau. La députée n'aura fait qu'un mandat, verdict des électeurs. 

Au moment du départ domine un sentiment d'inachevé. "Le premier mandat, c'est un mandat d'apprentissage", estime-t-elle. "On n'est pas efficace les deux premières années. On commence à l'être à la troisième. Et tout le potentiel, il se serait exprimé maintenant".

De simples citoyens

Autre élu de Loire-Atlantique à devoir faire ses cartons, Dominique Raimbourg. L'élu de la 4e circonscription de Loire-Atlantique était jusqu'ici président de la commission des lois de l'Assemblée nationale. Il est arrivé en troisième position au premier tour dimanche. "Le regret, c'est de ne pas avoir pu incarner le changement. On n'a pas réussi à rendre notre politique intelligible. Le vrai regret est là", explique-t-il.

Pendant six mois, ces ex-députés toucheront leur indemnité à taux plein, mais dès lundi, ils redeviennent de simples citoyens.

Sur le même sujet

Puy du fou : les chiffres derrière un succès

Les + Lus