La pêche aux coquillages est interdite sur le littoral nord de la Loire-Atlantique

Publié le
Écrit par Fabienne Even

La pêche à pied professionnelle et de loisir est interdite par décision de la préfecture sur un large périmètre du littoral nord de la Loire-Atlantique à compter du 9 juin. Cette décision est motivée par la prolifération de l'algue dinophysis qui produit une toxine entrainant des troubles digestifs.

"La pêche, le ramassage, le transport, le stockage et la commercialisation des coquillages à titre professionnel et de loisir destinés à la consommation humaine est interdite", précise la préfecture de Loire-Atlantique. 

La zone géographique concerné par l'interdiction s'étend de la limite nord d’Asserac à la limite de l’estuaire de la Loire et comprend plusieurs zones au large.



"Cette interdiction fait suite à la prolifération d'une algue dinophysis qui produit une toxine entraînant des troubles digestifs chez le consommateur de coquillages. Les symptômes cliniques sont de type vomissements, diarrhées, douleurs abdominales et surviennent une demi-heure à quatre heures après l'ingestion de coquillages contaminés", précise la préfecture. Les toxines produites par le dinophysis ne sont pas détruites à la cuisson.

Les professionnels doivent retirer du marché les coquillages pêchés dans ces zones, à compter du 5 ou 6 juin. 

Des analyses effectuées sur des moules, coques ou encore palourdes ont démontré leur toxicité en raison de la présence de phycotoxines lipophiles à des taux supérieurs au seuil réglementaire

Il est aussi recommandé aux consommateurs de ne pas ingérer et de détruire les coquillages provenant de la zone d'interdiction qui seraient encore en leur possession.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité