• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Hellfest 2015 : le scorpion du sculpteur Jimmix

La créature fait dans les 6 mètres de long et son poids avoisine 1,5 tonne / © Claude Bouchet/France 3
La créature fait dans les 6 mètres de long et son poids avoisine 1,5 tonne / © Claude Bouchet/France 3

Dans un décor à la Mad Max, à l’ombre des anciens chevalements des mines de fer de Nyoiseau dans le Maine-et-Loire, Jimmix a travaillé d’arrache-pied sur sa nouvelle création : un scorpion monumental pour le site du festival Hellfest à Clisson qui ouvre ses portes ce vendredi.

Par Denis Leroy avec Claude Bouchet

L’endroit tient à la fois de l’atelier de sculpteur et du garage automobile, Jimmix met les derniers coups de chalumeau sur une vieille guimbarde : une Renault 4 chevaux des années 50. Entièrement désossée, elle est le socle d’une statue en métal. Des pare-chocs et des portières ont poussé la queue et les pattes crochues en métal recouvertes de cellophane symbolisant la mue de l’insecte. Ses yeux sous forme de miroirs gravés reflètent la lumière. Quant à la tête, elle évoque celle d’un alien…. La créature fait dans les 6 mètres de long et son poids avoisine 1,5 tonne.
De quoi surprendre les métalleux quand ils iront se désaltérer au bar entre 2 concerts. Ils découvriront au-dessus de leur tête à 15 mètres de hauteur ce drôle d’insecte accroché aux conteneurs de l’un des nouveaux bars sur les prairies de Clisson !

Le Hellfest est renommé pour sa décoration, même à l’international. Le festival lie l’artistique dans tous les sens du terme, musiciens et plasticiens s’y retrouvent, c’est une histoire qui marche."


Jimmix travaille depuis plusieurs années pour le festival. Pour lui, chaque édition est un nouveau défi artistique. Cette année en plus du scorpion, il a livré d’impressionnants fémurs de dinosaure en béton blanc qui servent de bancs ainsi que des crânes-poubelles. Il se retrouve parfaitement dans l’esprit de ce festival XXL et de sa programmation musicale. Les groupes Gojira et Slipknot font partie de ses sources d’inspiration.

Ce contenu n'est plus disponible


Notre reportage vidéo

 

A lire aussi

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus