Cet article date de plus de 5 ans

Loire-Atlantique : les conséquences de la grève sur l'économie locale

Grèves et pénuries de carburant ont secoué la région tout le mois de mai, et ont entrainé une baisse de fréquentation dans certains commerces.
© France 3 Pays de la Loire
Le début de la saison touristique a été secoué par les grèves et manifestations contre la loi travail. Résultat : le printemps n’a pas été très lucratif pour les hôteliers. « Les gens n’appellent pas pour réserver. Pénurie de carburant, grève SNCF… On a une clientèle parisienne qui vient en TGV donc pour l’instant le week-end s’annonce très calme », déplore Christophe Delahaye directeur d’hôtel à Nantes.

A La Baule, l’office de tourisme tempère la situation. « Il y a moins de ponts que l’année dernière (…), donc il y a forcément un peu de baisse, mais en même temps l’activité est toujours là grâce au tourisme d’affaires, aux habitués et aux étrangers », d’après la direction.

>> VIDÉO. Le reportage de Vincent Raynal et Boris Vioche
durée de la vidéo: 01 min 56
Les conséquences des mouvements sociaux sur le tourisme ©France 3 Pays de la Loire

Un mois de mai pas très fleuri

Mais il n’y a pas que les hôtels qui sont concernés… Dans sa pépinière de Saint-Lyphard, Pascal Renaud accumule les invendus. Faute de carburant, les clients ont déserté les rayons. Il parle d’une baisse de fréquentation entre 50 et 75% sur le mois de mai par rapport aux années précédentes.

Qui dit baisse de fréquentation dit perte financière… et incertitude pour l’avenir. « Quels décisions va-t-on prendre pour l’année prochaine au niveau des investissements ? Est-ce qu’on va pouvoir en faire ? », s’inquiète le pépiniériste. « Recruter, c’était le but de ce printemps. »

Pendant ce temps, les invendus s’accumulent et s’abiment. « Il va falloir jeter, ça fait mal au cœur. » Sur les deux dernières semaines de mai, il a dû jeter la moitié de la production.

>> VIDÉO. Le reportage de Wilmams Toula et Vincent Raynal
durée de la vidéo: 01 min 36
Un pépiniériste en difficulté à cause des grèves ©France 3 Pays de la Loire

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social