Nantes : 1 mois de prison pour avoir montré ses fesses à la police

© Kévin Niglaut / Maxppp
© Kévin Niglaut / Maxppp

L'homme est passé en comparution immédiate, il avait été interpellé jeudi dernier au cours des échauffourées dans les rues de Nantes, il a été condamné à 1 mois de prison ferme pour outrage

Par Christophe Turgis

On ne montre pas ses fesses à la police, ça ne se fait pas ça n'est pas bien ! Surtout au cours d'une après-midi d'échauffourées tendues entre casseurs et forces de l'ordre !

Cet homme de 39 ans, mécanicien auto de son état et sans emploi, va avoir le temps de réfléchir à sa "prise de position" publique ! Il a été interpellé rue Kervégan alors qu'il montrait ses fesses aux policiers jeudi dernier, en marge de la manifestation contre la Loi Travail. Il a aussi insulté un fonctionnaire de police une fois arrivé au commissariat. Ce qui ne se fait pas plus !

Le tribunal correctionnel l'a relaxé pour les jets de projectiles sur les policiers et participation à un attroupement armé, dont on l'accusait également. Selon son avocat la description de sa tenue vestimentaire ne suffit pas à en faire un coupable. Mais la vue de ses fesses, si ! Puisqu'il a été condamné en comparution immédiate à un mois de prison ferme pour outrage.

Le procureur de la République avait requis une peine de huit mois de prison, dont six avec sursis ! Le juge a été beaucoup plus indulgent. Pourtant l'outrageur avait déjà fait l'objet d'une condamnation par le passé, pour port d'arme, conduite en état d'ivresse et détention de stupéfiants.

A lire aussi

Sur le même sujet

Chasse : les sangliers de la discorde

Les + Lus