Cet article date de plus de 6 ans

Nantes : Annie a vaincu son cancer de la peau grâce à l'immunothérapie

C'est une révolution, discrète pour l'instant, mais qui va changer la façon de traiter les cancers. L'immunothérapie a été au coeur de tous les débats du récent congrès international des oncologues de Chicago. Ses résultats sont spectaculaires, notamment pour les cancers de le peau.
Plusieurs essais cliniques ont commencé il y a un peu plus de 3 ans en France. Annie, une Nantaise de 50 ans, en a bénéficié. Elle se dit miraculée. Faire une manucure, embellir ses clientes, Annie Gouraud a repris son métier d'esthéticienne après 7 ans de combat contre le cancer. "J'ai repris espoir il y a quelques  mois. Deux ans que je suis en rémission, pas de raison que je rechute" raconte Annie.

En 2008, elle découvre au bas de son dos un mélanome. Un cancer de la peau qui s'aggrave lentement. Après trois traitements qui échouent, des médecins de l'institut Gustave Roussy à Paris l'inscrivent à des essais cliniques pour tester l'immunothérapie. A l'inverse des autres méthodes, ce protocole révolutionnaire ne cible pas le cancer lui-même. Il aide les défenses immunitaires jusque là paralysées par les cellules malignes. En mars 2012 le docteur Christina Mateus et ses confrères commencent les injections sur Annie. "J'avais plusieurs métastases en fait, que je palpais. Je sentais les tumeurs. j'en avais une à l'oeil qui mesurait 1,5 cm de diamètre. Elle occasionnait des maux de tête, et j'avais l'oeil fermé. A la 4e injection, l'oeil a commencer à s'ouvrir. J'ai palpé certaines tumeurs, elles avaient diminué de moitié." 

Le traitement a fait effet sur 40 % des malades en stade terminal. Annie a vu son cancer balayé en un an et s'épanouit en suivant la règle du Carpe Diem.

Notre reportage en vidéo

durée de la vidéo: 02 min 03
Guérison par immunothérapie

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société