• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

NDDL : après l'autorisation de reprise des travaux, les écologistes dénoncent, la droite appelle à l'évacuation

La décision du tribunal administratif de Nantes a été rendue publique ce matin. / © Eddy LEMAISTRE / MAXPPP
La décision du tribunal administratif de Nantes a été rendue publique ce matin. / © Eddy LEMAISTRE / MAXPPP

Les écologistes accusent Manuel Valls de vouloir passer en force, Bruno Retailleau le candidat des Républicains à la présidence de la région réclame une évacuation immédiate, la majorité socialiste derrière Jean-Marc Ayrault confirme "la validité du projet".

Par Xavier Collombier

Après la décision du tribunal administratif de Nantes de rejeter l'ensemble des recours environnementaux déposés par les opposants à un aéroport en plein bocage humide à Notre-Dame-des-Landes, les services du Premier ministre ont été prompts à réagir. Pour Matignon la décision de justice doit "entraîner la reprise des travaux" au plus vite. Les élus d'Europe Ecologie les Verts n'ont pas du tout apprécié la manoeuvre.
Emmanuelle Cosse, la première secrétaire de EELV, voit rouge et dénonce la volonté de Manuel Valls à vouloir "passer en force" dans ce dossier. Par deux tweets, coup sur coup, elle règle ses comptes à la méthode Valls.

La promesse du président Hollande de ne pas faire débuter les travaux avant que tous les recours juridiques soient épuisés est naturellement rappelée par les élus écologistes, membres à part entière de la majorité présidentielle même si ils ont refusé de participer au gouvernement Valls. Les opposants au projet, ayant décidé de faire appel de la décision du tribunal administratif décidant ipso facto de la reprise des travaux sur le site, José Bové tweete à son tour sur les promesses de campagne de François Hollande. 
 

En janvier dernier sur les ondes de France Inter, le président de la République s'était engagé à faire débuter les travaux "quand les recours seront épuisés, le projet sera lancé".

NDDL décision TA


La méthode Valls au parti Socialiste est plébiscitée sur ce dossier. Jacques Auxiette, le président socialiste de la région Pays de la Loire est son premier supporter ce jour.


Jean-Marc Ayrault, toujours sur Twitter, s'est félicité de la décision de justice et réclame sans l'exprimer directement la reprise des travaux.
 

Banco, semble lui répondre le chef du groupe les Républicains au Sénat, Bruno Retailleau. Le candidat du mouvement présidé par Nicolas Sarkozy comme tête de liste aux élections régionales de décembre prochain réclame l'application immédiate de la décision de justice, avec une évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes occupée aujourd'hui par les opposants au projet d'aéroport. 
 

Les ultras de la cause anti-aéroport, dès ce matin sur leur blog, mettaient en garde les autorités en cas d'évacuation. Le feuille de route annoncée est quasi-militaire avec un "appel à venir résister sur la zone même et à en faire en sorte que la ZAD ne se retrouve pas enclavée et encerclée."
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus