Cet article date de plus de 5 ans

Notre-Dame-des-Landes : "Le dernier continent", la Zad sur grand écran

Dans "Le dernier continent ", le réalisateur Vincent Lapize a passé 2 ans de sa vie à tourner à l'intérieur de la Zone à Défendre (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes et à suivre le quotidien des occupants contre le projet d'aéroport du Grand Ouest. 
"Le dernier continent", un film sur la ZAD de Notre-Dame des Landes
"Le dernier continent", un film sur la ZAD de Notre-Dame des Landes © DR
C'est un univers qui fait parler de lui à intervalles réguliers dans les médias. Selon le camp où l'on se place, la Zad de Notre-Dame-des-Landes attire ou fait peur. Au printemps 2012, Vincent Lapize, lui, a pénétré de son plein gré sur ce vaste territoire de 2000 hectares de terres et de forêts situé au nord de Nantes. Une Zone d'aménagement différé gelée par l'Etat et les promoteurs, rebaptisée Zone à défendre par les opposants au projet d'aéroport du Grand Ouest. Après des études en anthropologie, ce jeune Poitevin s'est tourné vers l'image et le documentaire.

Le film s'adresse à tous, il montre la dynamique politique sur la ZAD


explique le réalisateur qui a filmé pendant 2 ans, jusqu'au printemps 2014. Au final : une soixantaine d'heures d'enregistrement et une vingtaine d'heures de rushes sonores pour aboutir à une version cinéma d'une heure et vingt minutes.
réalisateur le dernier continent

Au fil du temps, l'image bucolique se heurte de plein fouet à une autre réalité, celle des affrontements avec les forces de l'ordre lors de l'opération César à l'automne 2012. Aux côtés des paysans et zadistes engagés qui témoignent face à la caméra ou en voix off, le réalisateur s'en tient à sa ligne directrice : filmer la Zad de l'intérieur sur la longueur, au gré des saisons.

Ce n'est pas un film : on est pour ou contre l'aéroport. Il raconte le quotidien de gens qui vivent sur ce territoire 

explique Sylvette Magne, programmatrice de la salle Jacques Tati à Saint-Nazaire qui a organisé une séance-rencontre avec l'équipe du film.

Le dernier continent : programmatrice cinéma
Coproduit par deux sociétés à Rennes et à Poitiers avec le financement d’un documentaire audiovisuel, « Le dernier continent » devient finalement un long métrage documentaire sorti en salles par ces deux mêmes sociétés. Pour sa première semaine d'exploitation au cinéma le Concorde à Nantes, le film a enregistré 900 entrées, un très bon score pour un documentaire de société.


Le reportage de Denis Leroy, Christophe François, Yannick Bontemps et Nathalie Saliou-Tendron

Le dernier continent

Colette Quesson, productrice

Le dernier continent : productrice

>>Le site du film |Facebook |Twitter


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame-des-landes documentaires culture économie transports transports aériens cinéma sorties et loisirs débats interactifs société