Notre-Dame-des-Landes : protestations de journalistes autour de la campagne exigeant l'évacuation de la Zad

L'encart publicitaire dans un des titres de la Presse Quotidienne Régionale à l''origine de la polémique / © France 3 Pays de la Loire
L'encart publicitaire dans un des titres de la Presse Quotidienne Régionale à l''origine de la polémique / © France 3 Pays de la Loire

La campagne du conseil régional des Pays de la Loire, présidé par Bruno Retailleau (LR), demandant l'évacuation de la "Zad" de Notre-Dame-des-Landes et publiée hier dans les journaux du groupe Ouest-France suscite l'émoi de syndicats de journalistes.

Par Willy Colin

Cette campagne baptisée "Exigeons l'évacuation de la Zad", acronyme de la "Zone d'aménagement différé" destinée à l'aéroport, rebaptisée "Zone à défendre" par les opposants qui l'occupent depuis plusieurs années, fait la promotion d'une pétition en ce sens lancée jeudi par le conseil régional.

Son visuel blanc sur fond bleu a été publié hier dans les éditions des journaux du groupe Ouest-France de la zone concernée par ce dossier (Ouest-France, Presse-Océan, Courrier de l'Ouest, Maine Libre) et doit l'être de nouveau le 9 février.

Le reste de la campagne, qui a couté 60.000 euros selon la région, consiste en un relais du message sur les réseaux sociaux via les comptes de la région. "Dans des conditions déjà difficiles et tendues, les journalistes d'Ouest-France et de Presse Océan s'emploient depuis des années à traiter ce sujet avec rigueur, équilibre et impartialité", souligne un communiqué intersyndical CFDT Ouest-France, SNJ Ouest-France, Le Courrier de l'Ouest et Le Maine Libre ainsi que Sud Presse-Océan.

Les journalistes protestataires voient dans la publication de ce contenu "une confusion des genres, une mise en cause de l'indépendance des journalistes" et "un danger qu'elle leur fait désormais courir physiquement".

Pour le rédacteur en chef de Ouest-France François-Xavier Lefranc, "il ne s'agit pas du tout d'un appel de Ouest-France, qui ne reprend pas à son compte le message, c'est une publicité achetée par une collectivité".

"Sur le dossier Notre-Dame-des-Landes, Ouest-France s'est toujours attaché à faire en sorte que tous les opposants et promoteurs du projet puissent s'exprimer et débattre", a-t-il ajouté.

En 2013, la région Pays de la Loire, alors présidée par le socialiste Jacques Auxiette, avait financé une campagne radiophonique en faveur du projet d'aéroport, diffusée sur l'antenne de France Bleu Loire Océan. Les journalistes de cette radio avaient également protesté auprès de leur direction par voie syndicale.

Avec AFP

A lire aussi

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus