• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Le collectif “gilets jaunes libres” n'ira finalement pas à Matignon

David Tan, représentant nantais du collectif "Gilets jaunes libres". / © Capture France 3
David Tan, représentant nantais du collectif "Gilets jaunes libres". / © Capture France 3

Les représentants du collectif "gilets jaunes libres", qui ont appelé dimanche à une "sortie de crise", n'iront pas à Matignon  pour "raisons de sécurité", ont annoncé lundi deux de ses membres. Matignon a confirmé l'annulation de la réunion prévue ce mardi après-midi.

Par Céline Dupeyrat avec AFP

"Je vais aller voir Edouard Philippe tout seul. Certains gilets jaunes libres ont reçu aussi beaucoup de menaces de mort, d'intimidations et des messages dans les réseaux sociaux. Demain je vais parler calmement. Je vais donner les revendications. Y a beaucoup de retraités qui me contactent pour que je porte la parole au Premier ministre. Moi je ne suis pas violent. je suis pacifiste et apolitique", avait pourtant déclaré, David Tan, joint par téléphone par une des journalistes de notre rédaction ce lundi après-midi 3 décembre.

Mais ce lundi soir 3 décembre, coup de théâtre. Face à la pression, aux menaces, le collectif renonce à rencontrer  le Premier ministre.

Les représentants du collectif "gilets jaunes libres", qui ont appelé dimanche à une "sortie de crise", n'iront pas discuter à Matignon mardi, notamment pour "raisons de sécurité", ont annoncé lundi deux de ses membres à l'AFP.
    
L'exécutif avait annoncé ce week-end un cycle de consultations lundi 3 décembre et mardi 4 décembre à Matignon avec les représentants des partis politiques et des "gilets jaunes" pour tenter de dénouer la crise née de la contestation par ces derniers de la hausse des taxes sur le carburant.
  
 "Aucun membre des gilets jaunes libres ne se rendra à Matignon demain", a déclaré à l'AFP Benjamin Cauchy, membre occitan de la dizaine de gilets jaunes de ce collectif vu comme modéré qui avait publié une tribune dans le Journal du dimanche (JDD). 
    
Une autre de ces signataires, la Bretonne Jacline Mouraud, a également indiqué à l'AFP qu'elle ne se rendrait pas à Matignon car elle a reçu "trop de menaces"après la parution de cette tribune.
  
 "Tous les signataires de la tribune ont reçu des menaces et intimidations qui ne garantissent pas leur sécurité. Certains gilets jaunes ont fait savoir qu'ils les empêcheraient d'y aller"une du JDD", a confirmé Benjamin Cauchy.
    
Le collectif n'ira pas à Matignon pour une autre raison, liée à la position de l'exécutif, a-t-il ajouté.
 
 "Depuis hier de nombreux députés LREM font le tour des médias pour dire que le gouvernement ne changera pas de cap. Et nous n'avons pas envie d'être des marionnettes d'une communication politique", a-t-il expliqué.

 

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus