Coronavirus : à Nantes, les jardins collectifs vont rouvrir à partir de ce mercredi 22 avril

Fermés depuis le 23 mars en raison de l'épidémie de Coronavirus, les 77 jardins collectifs nantais seront de nouveau accessibles dès ce mercredi 22 avril, à 16 heures. Des consignes strictes devront cependant être respectées dans cette période de confinement.
La ville de Nantes compte 27 jardins familiaux et 50 jardins partagés
La ville de Nantes compte 27 jardins familiaux et 50 jardins partagés © Olivier Quentin / France Télévisions
C'est une bonne nouvelle pour les jardiniers nantais ! Dès ce mercredi, à partir de 16 heures, ils vont de nouveau pouvoir prendre soin de leur parcelle dans les 77 jardins familiaux et jardins collectifs que compte la commune.

Un soulagement car nombre d'entre eux avaient fait part de leur incompréhension lors de la décision de fermeture, le 23 mars dernier."Au vu de la stabilisation relative de la situation sanitaire sur notre territoire, et pour répondre à une forte attente des membres des associations des jardins collectifs et en concertation avec leurs représentants, j’ai décidé qu’il était désormais possible de rouvrir les parcelles aux jardiniers en y appliquant des conditions d’accès limitatives", précise Johanna Rolland, Maire de Nantes.

Les usagers des 1 210 parcelles nantaises devront respecter les nouvelles modalités d'accès aux équipements collectifs et bien sûr se conformer aux règles de distanciation sociale et aux gestes barrières en cours dans cette période de confinement.

Pour les jardins familiaux : 
Les usagers pourront accéder à leur parcelle un jour sur deux, le jour pair pour les numéros de parcelles pairs et les jours impairs pour les numéros de parcelles impairs. Une seule personne sera autorisée dans le jardin, entre 9h et 12h ou entre 16h et 19h.

Pour les jardins partagés : 
L'accès sera limité à une heure par jour sur la parcelle et une seule personne y sera autorisée. Un planning des accès sera mis en place par les associations qui gèrent ces parcelles collectives.

Les règles en vigueur s'appliquent bien évidemment aux usagers des jardins. Chacun doit se munir d'une attestation de déplacement dérogatoire (déplacement lié aux achats de première nécessité) et d'un justificatif prouvant qu'ils sont adhérents d’une association de jardins familiaux ou partagés, avec la mention de leur numéro de parcelle (fourni par l’association).

La ville de Nantes rappelle que les jardins familiaux et collectifs restent interdits au grand public.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société agriculture confinement : conseils pratiques