Covid en Pays de la Loire : la circulation du virus en recul

La baisse des contaminations et de la circulation du virus se poursuit sur l’ensemble de la région. En Loire-Atlantique, les investigations sont en cours après la découverte d’un cas de variant indien, dit Delta.

Un prélèvement nasopharyngé à Gorges en Loire-Atlantique pour réaliser un test antigénique
Un prélèvement nasopharyngé à Gorges en Loire-Atlantique pour réaliser un test antigénique © Céline Dupeyrat / France Télévisions

La Mayenne et la Sarthe voient enfin leur taux d’incidence passer sous la barre des 100 cas pour 100 000 habitants sur les 7 derniers jours, selon les chiffres de l’ARS publiés ce 8 juin 2021.

La Vendée, avec un taux d'incidence à 46, est le seul département à passer sous le seuil d’alerte fixé à 50 cas positifs pour 100 000 habitants.

Baisse des contaminations en Pays de la Loire
Baisse des contaminations en Pays de la Loire © ARS Pays de la Loire

Le variant britannique, dit Alpha, reste majoritaire dans la région, notamment en Loire-Atlantique, Vendée et Maine-et-Loire. 

Le 4 juin dernier, un premier patient positif porteur du variant Delta, anciennement variant indien, a été détecté dans un établissement d'accueil en psychiatrie, à Blain, en Loire-Atlantique. Des investigations sont en cours pour identifier les chaines de contamination. "Seize personnes en lien avec ce patient ont développé la Covid et des analyses complémentaires sont en cours pour savoir s’il s’agit également du variant Delta", précise l'ARS.

Un dépistage gratuit est organisé sur la commune de Blain ce jeudi 10 juin, 9h45 à 18h, place Jollan de Clerville.

Le variant britannique, dit Alpha, reste majoritaire dans la région, notamment en Loire-Atlantique, Vendée et Maine-et-Loire.
Le variant britannique, dit Alpha, reste majoritaire dans la région, notamment en Loire-Atlantique, Vendée et Maine-et-Loire. © ARS Pays de la Loire

La campagne de vaccination se poursuit, 1 653 659 personnes ont reçu une première dose de vaccins et 708 436 personnes ont bénéficé de deux injections.

Dans les services hospitaliers, la situation s'améliore également : 383 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 65 en réanimation, soit une baisse de 68 patients en une semaine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société