Falmarès : réfugié, poète et grand témoin de la cérémonie d'abolition de l'esclavage

Rencontre avec Falmarès, réfugié guinéen, arrivé à Nantes en 2017. Il a trouvé sa voie dans l'écriture, une façon pour lui d'exprimer ses traumatismes. La ville l'a choisi comme grand témoin pour commémorer ce 10 mai, journée d'abolition de l'esclavage.

"Dans mon parcours, tout a été difficile, dans ces endroits instables où règne la loi du plus fort," nous confiait le jeune poète en décembre dernier.

En Algérie, il passe six mois dans la capitale, travaillant dans le bâtiment en échange d'un abri pour la nuit. Puis la Libye et "La Méditerranée, c'est une question de chance. Quand on est noyé, on ne peut rien faire. Moi, je ne sais pas nager."

durée de la vidéo : 00h04mn32s
À seulement 22 ans, Falmarès vient de sortir son cinquième ouvrage de poésie, "Catalogue d’un exilé". Cet ouvrage de 240 pages, édité chez Flammarion, retrace son chemin depuis la fuite de son pays, la Guinée. ©Atlantic Télévision by Mstream
Arrivé en Italie, dans le camp de migrants de Bolzano, le jeune Guinéen se tourne vers la lecture et l'écriture pour surmonter les traumatismes qu'il a endurés."Je n'arrivais pas à dormir, le désir de la lecture m'a poussé à écrire. J'écrivais, je me lisais et ça m'aidait à m'endormir."

La couleur est la représentation lumineuse qui donne vie à la matière. Il y'a la lumière dans le noir; Il y'a le noir dans la lumière

Falmarès

extrait d'un de ses poèmes

Sur la route... vers l'ouest

Il continue sa route vers l’ouest de la France, à Vannes, où il entame une scolarité au lycée Lesage et est pris en charge par les Apprentis d'Auteuil. 

C'est en France que l'écriture est devenue une passion pour moi. Ça m'a aidé à passer tous ces souvenirs

Falmares

Devenu un grand habitué des médiathèques où il passe la plupart de son temps, le jeune poète est convié lors d’une fête de la musique à réciter l'un de ses poèmes. Cet événement marque le début d'une rencontre déterminante avec Joëlle et Armel Mandart à la tête des éditions Les Mandarines. Rapidement, ils lui proposent de publier ses premiers poèmes.

Parcours d'un enfant de l'exil  

Précoce, le réfugié poétique, comme il se fait appeler, sort son premier recueil "Soulagements" en 2018 à seulement 16 ans. Il aborde l’immigration et l’éprouvant parcours qui l’a mené jusqu’en France.

"Ce que j'écris dans mes poèmes, c'est la vie d'un enfant entre plusieurs mondes, entre son pays natal et son pays d'accueil. J'aborde souvent l'exil. Pour un jeune qui arrive ici, majeur ou mineur, c'est un parcours difficile, extraordinaire pour être régularisé et de s'insérer, s'adapter à la culture, à la langue."

Son dernier ouvrage

À seulement 22 ans, Falmarès a sorti son cinquième ouvrage de poésie, "Catalogue d’un exilé". Cet ouvrage de 240 pages, édité chez Flammarion, retrace son chemin depuis la fuite de son pays, la Guinée.

Désormais titulaire d’un BTS en logistique, il va de librairie en librairie présenter son dernier recueil. Falmarès s’est donné pour objectif de faire passer un message fort et significatif à travers ses œuvres.

"J’aborde la nécessité de préserver sa santé mentale et psychologique. Il faut aller vers les choses simples, ne pas limiter sa vie à ça. La vie d'un exilé, c'est la vie d'une personne, qu'elle soit exilée ou non."

Article initialement publié le 27 décembre 2023

► Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables  sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv