Fermeture des discothèques : à Nantes, l'incompréhension et l'inquiétude des gérants de boites de nuit

Publié le
Écrit par Myriam Manhart, Fabienne Even

Quatre semaines de fermeture : les gérants de boites de nuit sont vent debout contre la décision du gouvernement annoncée lundi 6 décembre. Une décision jugée stigmatisante après 16 mois de fermeture et une situation financière déjà fragile.

Simon Boisson, co-gérant du Warehouse à Nantes, ne décolère pas après le choix du gouvernement de fermer les boites de nuit durant quatre semaines, à compter du vendredi 10 décembre.

"C’est l'incompréhension totale. On ne comprend pas le fondement de cette décision", s'insurge le patron de ce haut-lieu des nuits nantaises.

Motivée par la reprise épidémique et des chiffres de contamination au Covid-19 qui s'emballent, le choix du gouvernement ne se justifie pas, selon Simon Boisson. 

Les gens vont continuer de se voir dans le cercle privé où le niveau de contamination est extrêmement élevé.

Les discothèques avaient rouvert le 9 juillet dernier, après seize mois de fermeture.

Les premières personnes à qui j'ai envie de penser, c'est évidemment nos salariés et tous nos prestataires qui ont vécu un an et demi d'horreur et qu'on vient aujourd'hui achever. On vient juste de finir de reconstituer nos équipes, de reprendre le travail à un niveau normal.

Simon Boisson

Les gérants de discothèques s'inquiètent logiquement des conséquences financières de ces fermetures, car le mois de décembre est le plus important de l'année, celui qui "permet de tenir le reste de l'année". Il peut représenter jusqu'à 20% du chiffre d'affaires annuel selon les établissements.

Le gouvernement a promis d'aider la profession, mais les inquiétudes subsistent d'autant que les Prêts Garantis par l'Etat (PGE) doivent être remboursés à partir de mars 2022

Quelles vont être ces aides ? Quand vont-elles arriver et vont-elles compenser cette perte de bénéfices ?

Des discussions sont en cours avec le ministère de l'Economie pour étudier les modalités d'accompagnent financier des entreprises.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.