Fête de la Musique : une fête très respectueuse des contraintes sanitaires ce lundi 21 juin dans les Pays de la Loire

La fête de la musique aura bien lieu le 21 juin dans les principales villes des Pays de la Loire, mais "organisée" de manière à tenir compte des contraintes sanitaires imposées par la COVID-19. Pour faire simple, fêter la musique sera possible dans les lieux publics, bars, restos, pas dans la rue.

Longtemps avant le COVID-19, en  2010, 3000 choristes réunis place Graslin à Nantes pour la Fête de la Musique
Longtemps avant le COVID-19, en 2010, 3000 choristes réunis place Graslin à Nantes pour la Fête de la Musique © Franck Dubray / MAXPPP

1981-2021, la Fête de la Musique a 40 ans et se porterait comme un charme si la pandémie de la COVID-19 ne l'avait pas privée de sa raison d'être profonde, se retrouver dehors le soir du plus long jour de l'année pour Fêter toutes les musiques.

Si la Fête a souvent tourné à la cacophonie et à la foire aux décibels-bière, y compris foire d'empoigne quand parfois on a vu des affrontements avec les forces de l'ordre, ou, comme à Nantes, où une charge de police contre des teuffeurs sur un quai les a précipités dans la Loire. Faisant de Steve Maia Caniço une icône nantaise bien malgré lui.

Une fresque honore la mémoire de Steve Maia Caniço tombé dans la Loire au cours d'une charge de police lors de la Fête de la Musique en 2019
Une fresque honore la mémoire de Steve Maia Caniço tombé dans la Loire au cours d'une charge de police lors de la Fête de la Musique en 2019 © Franck Dubray / MAXPPP

Avec la crise sanitaire, les villes ont repris pied dans l'organisation de ce qui paraissait jusqu'à l'an dernier inorganisable. Faisant des contraintes sanitaires une liberté nouvelle, en plein air, à l'intérieur, en ligne, cherchant à conserver ce qui fait le sel de cette soirée, la joie d'être ensemble, vivants.

Cacophonie ministérielle

Cacophonie, souvent dans les rues, cacophonie au sommet de l'État aussi ! Alors que les préfets dans tous les départements venaient de prendre des arrêtés fixant les conditions d'une Fête de la Musique sous contrainte sanitaire, surprise, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a annoncé que des concerts pourraient être autorisés dans les bars et restaurants.

Si cette décision laisse peu de temps aux cafetiers et aux musiciens pour s'organiser, assurément ils ne vont pas s'en priver. L'Umih (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie) appelle ses adhérents à la vigilance. "Ces animations sont placées sous la responsabilité du gérant. Il faut pouvoir gérer les flux". À ce sujet la préfecture de Loire-Atlantique, "les invite à veiller à ce que ces concerts ne se traduisent pas par des attroupements aux abords des établissements".

La Fête dans cinq parcs et jardins à Nantes

La ville de Nantes prend les devants, si l'État impose des contraintes d'organisation, les amateurs seront malgré tout dans la rue pour la Fête de la musique. On n'abandonne pas une tradition étable depuis 1981 d'un trait de COVID-19 !

Johanna Rolland la maire de Nantes indique "Cette année encore, le contexte sanitaire et les mesures prises par l'État ne permettent pas de donner pleinement à la Fête de la musique sa dimension festive et populaire. Pour que cette fête existe, les habitants pourront se retrouver autour de cinq programmes dont l'organisation est confiée à des acteurs culturels dans autant de lieux publics en ville".

Le virus court toujours, et les parcs et jardins vont donc pouvoir accueillir les artistes amateurs et les spectateurs dans des conditions sanitaires satisfaisantes,

Sur chaque site les jauges seront très limitées, de 180 à 500 personnes. L'entrée se fera dans la limite des places disponibles, un comptage et la vérification des gestes sanitaires sera assuré. Les amateurs seront assis sur des chaises, des bancs ou sur des espaces délimités sur les pelouses de manière à maintenir la distanciation nécessaire. Si les conditions météorologiques ne sont pas aux rendez-vous la Fête de la Musique pourrait être annulée le matin du 21 juin, précise la ville de Nantes.

La Fête en ligne à Angers

Pas de Fête de la musique dans les rues à Angers, mais une suite de concerts au Grand Théâtre diffusés en ligne. "La ville a décidé de soutenir le secteur musical et les structures culturelles, durement éprouvés par les mesures de confinement" indique le maire Christophe Béchu.

Une quinzaine de groupes professionnels Angevins, seront rémunérés par la Ville, et se succéderont sur scène le temps de ce concert exceptionnel. Les structures culturelles de la ville ont été sollicitées pour établir la programmation en parrainant les artistes. S'y ajoutent trois "grands parrains", invités par la Ville. Qui sont : Bertrand Chamayou avec Hélène Desmoulin, piano classique, Titi Robin, musiques du monde, Jamie Gallienne, rock.

Titi Robin, Grand Parrain de la Fête de la Musique 2021 à 18h Au théâtre d'Angers
Titi Robin, Grand Parrain de la Fête de la Musique 2021 à 18h Au théâtre d'Angers © Louis Vincent / titrobin.net

Fermé au public, ce concert pourra être suivi sur le web. Les bars et restaurants sont aussi invités à le retransmettre, dans le respect des règles sanitaires en vigueur, pour permettre aux Angevins de se retrouver autour de cet événement. Pour suivre cette journée de la musique à Angers, se connecter ICI.

La Fête aux balcons à La Roche-sur-Yon

La ville elle aussi a décider d'organiser une fête de la musique vivante en public dans le respect des gestes barrières. La sera forme plus intime, dans des espaces clos, en extérieur et en intérieur, avec des jauges limitées. L'auditorium du Cyel, le jardin éphémère de la place du Théâtre, le Haras ou encore la salle du Fuzz'Yon accueilleront le public assis.

Avec une version "buissonnière", la Fête de la Musique viendra à la rencontre des habitants dans toute la ville. Les musiciens et chanteurs, se posteront à leur balcon, dans leur jardin ou à leur fenêtre, pour faire vibrer leurs instruments et résonner leurs voix et d'égayer leur voisinage. La programmation est riche, le détail est consultable ICI.

La Fête dans les parcs et jardins au Mans

Pas question au Mans de ne pas célébrer la musique le 21 juin. Puisqu'on ne peut pas accueillir les musiciens dans les rues, ils le seront, ici aussi, dans les parcs et jardins de la ville. Là où l'on peut rassembler jusqu'à 1000 personnes dans le respect des conditions sanitaires.

La Fête commencera dès 18h et se poursuivra jusqu'à 22h30 au Jardin des Plantes, au parc de Tessé, à l'Île aux planches, au parc Théodore Monod. Sur une dizaine de scènes, le public pourra écouter des concerts de reggae, hip-hop, électro, rock, folk, harpe, avec des attentions pour les tous petits.

Au préalable, la ville du Mans a fêté la musique dans les Ehpad et les résidences Séniors, en organisant dans ces établissements, avec les artistes locaux, des concerts de 45 minutes les 17 et 18 juin.

En raison des contraintes sanitaires, au Mans comme dans beaucoup d'autres villes la Fête de la Musique se déroulera dans les pars et jardins de la ville
En raison des contraintes sanitaires, au Mans comme dans beaucoup d'autres villes la Fête de la Musique se déroulera dans les pars et jardins de la ville © Olivier Blin / MAXPPP

Une Fête de la musique très contrainte

Les consignes de l’État pour le respect des mesures sanitaires sont strictes :

Des dispositions particulières pour la Loire-Atlantique

Afin d’assurer la sécurité autour de cet événement et d’éviter tout rassemblement non autorisé dans les jours qui précèdent, il est rappelé que le préfet de la Loire-Atlantique prend plusieurs arrêtés de manière préventive pour l’édition 2021 de la fête de la musique :

Les forces de l’ordre, en étroite liaison avec les communes et les polices municipales, seront mobilisées afin de veiller au respect des règles ainsi établies.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fête de la musique culture musique covid-19 santé société