L'humour, version stand-up. À Nantes, les Comedy Clubs ont trouvé leur public

durée de la vidéo : 00h02mn32s
Culture Box et France Télévisions lancent une nouvelle émission d'humour, baptisée Top Comedy Club. L'une d'entre elle était enregistrée ce vendredi 1ᵉʳ mars à Nantes au Micro Comedy Club, l'occasion de découvrir les jeunes talents émergents du stand-up en région. ©France Télévisions / Céline Dupeyrat, Vincent Raynal, Christophe Person

Culture Box et France Télévisions lancent une nouvelle émission d'humour, baptisée Top Comedy Club. L'une d'entre elle était enregistrée ce vendredi 1ᵉʳ mars à Nantes au Micro Comedy Club, l'occasion de découvrir les jeunes talents émergents du stand-up en région.

Elle s’est jetée dans le vide il y a cinq ans. À l’époque, Cab-Cab était en fac de droit et brillait déjà sur scène. 

"J’ai gagné un concours d’éloquence, on m’a offert une tablette et j’ai commencé à faire des vidéos. Un jour, une meuf m’a dit ''tu veux pas faire tes blagues en vrai, sur scène ? J’ai suivi les signes", raconte Cab-Cab, sélectionnée pour participer à la nouvelle émission de Culture Box, consacré au stand-up.

"Le plus dur, c'est la régularité, la rigueur qu’il faut s’imposer. Le stand-up, c’est vraiment un marathon, pas que dans le sens où c’est une course, mais aussi parce que c’est un mode de vie, souligne Raphaël Wilmes, autre humoriste casté. J’essaie d’écrire tous les jours. Je médite parce que ça m’aide pour être plus au calme dans ma tête et plus clair sur scène."

Venu des États-Unis, le stand-up est sorti de sa niche grâce à l’humoriste Djamel Debouze. Aujourd’hui, Mathieu Madeignan, humoriste et présentateur du "Top Comedy Club", prend la relève et il constate que les talents sont nombreux en région.

"Nantes, c'est le premier Comedy Club auquel on a pensé quand on a réfléchi à l'émission. J'entendais beaucoup parler du Micro Comedy Club, quand j'étais à Paris. Quand j'ai fait la sélection, ça a été la ville la plus facile. Il y a vraiment des gens marrants à Nantes", assure Mathieu Madeignan.

Sur scène, les blagues s'enchainent et le public répond par des éclats de rire, ou presque.

"On développe des techniques. On a la maitrise sur scène qui fait qu’on arrive à communiquer avec les gens pour que ça marche, explique Yohan Bertetto, humoriste et co-fondateur du Micro Comedy club de Nantes. Après, il y a des soirs où ça passe à côté, ça bide et quand on rentre le soir, on est très seul !"

Chaque soir, les comedy-clubs affichent complet. À Nantes, la formule a trouvé son public.