La forêt mystérieuse de l'aéroport de Nantes, un voyage au cœur de l'Histoire cachée

Le comédien Alexis Ziane, a eu la chance d’explorer une partie de cette zone militarisée interdite au public. ©Vlipp

À quelques pas des pistes animées de l'aéroport de Nantes-Atlantique se trouve un sanctuaire oublié par le temps : la forêt de Bougon. Cet espace recèle bien plus que des arbres et des chemins. Le comédien Alexis Ziane, a eu la chance d’explorer une partie de cette zone militarisée interdite au public.

Coincée entre une ligne de chemin de fer et les pistes goudronnées des avions, la forêt de Bougon s'étend sur 67 hectares. Elle appartient depuis juillet 2023 à la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile). Au moment du décollage, les voyageurs ont sans doute remarqué sa présence en lisière du bois et le vestige d'une ancienne tour de contrôle à l'abandon. Alexis Ziane a eu le privilège rare d'explorer cet espace fascinant, accompagné par des passionnés de l'histoire locale.

Cette forêt interdite au public est un paradis d’exploration urbaine pour les uns et un patrimoine en péril pour les autres. L’un des rares vestiges visibles de cet endroit secret que l’administration veille à ne pas ébruiter, c'est le château. 

Un château chargé d'histoire

Les origines de ce château remontent au XIXe siècle. Érigé par Paul Renaud, un industriel nantais renommé pour son travail dans le machinisme agricole, le château a été le témoin de divers événements historiques.

L'armée allemande a occupé le site jusqu'à la débâcle, en août 1944. Ensuite, l'armée française a récupéré le château. Les descendants de Paul Renaud ne retrouveront jamais leur château.

Joseph Papion

bénévole de l'association Aires

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le château a été occupé successivement par les troupes allemandes, puis par l'armée française après la libération. Ces périodes d'occupation ont laissé des marques indélébiles sur la propriété, notamment les cicatrices des obus dans le sol et les dégâts causés par des bombardements alliés visant l'aérodrome voisin.

Malheureusement, le château, déjà endommagé par un incendie en 2007, continue de se délabrer. Malgré les efforts sporadiques pour sa préservation, l'édifice est aujourd'hui en ruines, un symbole déchirant de la fragilité du patrimoine historique face aux éléments et au temps qui passe.

D’autres surprenants témoins de l’après-guerre

À proximité du château, les ruines de baraquements militaires rappellent une époque où ces structures abritaient des familles nantaises victimes des bombardements. Les traces d'obus dans le sol témoignent des conflits qui ont marqué cette région.

À partir de 1951 jusqu'en 1972, ces baraquements ont logé plus ou moins officiellement, soit par squattage des dizaines de familles, surtout des personnes qui venaient des quartiers de Nantes qui avaient été bombardés. Des familles vraiment démunies, qui sont venues avec l'aide d'Emmaüs, de la Croix-Rouge.

Joseph Papion

Bénévole de l'association Aires

Actuellement, la forêt de Bougon est une zone militarisée, souvent utilisée pour des entraînements spécifiques du GIGN.

Le site militaire et le GIGN

Utilisant la densité forestière et les anciennes infrastructures militaires comme terrain d'entraînement, le Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale se prépare ici dans des conditions extrêmes.

L'aérocordage, le camouflage et d'autres techniques spécialisées font partie de leur quotidien, transformant cet endroit en un laboratoire vivant pour des opérations spéciales.

Gardiens du patrimoine aéronautique

Dans une partie plus reculée de la forêt, un hangar de 300 mètres carrés abrite une collection précieuse d'avions historiques restaurés par "Aéroplanes 44", une association dévouée. Avec l'accès limité et sécurisé qu'ils ont obtenu, les bénévoles ont pu sauvegarder une collection rare d'avions, des témoins silencieux de l'histoire aéronautique et militaire de la région.

Malgré les défis, y compris un incendie dévastateur en 2007 qui a ravagé une partie de ces trésors, l'association reste dédiée à leur conservation et à leur restauration, pratiquée, elle, dans un hangar à Sainte-Pazanne.

Quand l'association a été créée, il y a 42 ans maintenant, ils étaient à la recherche d'un lieu pour stocker notre collection. À l'époque, c'était le ministère de la Défense qui était responsable de ce terrain et qui a mis ce hangar à la disposition de l'association.

Didier Barret

bénévole de l'association Aires

La forêt de Bougon, un écosystème précieux

La forêt de l'aéroport de Nantes constitue aussi un véritable écosystème précieux. Sa proximité avec les zones humides environnantes en fait un lieu crucial pour de nombreuses espèces d'oiseaux migrateurs, ainsi que pour une flore locale variée.

Cet espace vert a su maintenir une biodiversité relativement riche.

Un sanctuaire de la nature et des… Rumeurs

Au fil des années, la forêt de l'aéroport de Nantes est devenue le sujet de nombreuses rumeurs et légendes urbaines. Certains prétendent avoir un aperçu des espèces animales rares, tandis que d'autres évoquent des événements mystérieux survenus dans ses profondeurs. Ces récits contribuent à l'aura mystique qui entoure ce lieu préservé au cœur de l'activité humaine.

La proximité de la zone avec l'aéroport de Nantes :

LA confidentielle est une websérie qui explore les lieux interdits au grand public et ultra-contrôlés, comme les égouts, ou les réserves de musées, en Loire-Atlantique. Un comédien vous emmène à la découverte de ces endroits cachés.

Équipe du VLIPP, le média étudiant Nantais :

Réalisation : Augustin Flepp

Comédien : Alexis Ziane

Chef opérateur : Fabien Dolbeau

Cadrage : Erjon Lamy et Fabien Dolbeau

Son et mixage : Florent Schwartz

Montage : Augustin Flepp, Amine Ben Dahou et Augustin Flepp

Graphiste : Pierre Lemboli

► Retrouvez tous les épisodes L.A Confidentielle

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité