Les chauffeurs de VTC ont manifesté ce lundi 8 janvier pour protéger leur profession

Une centaine de chauffeurs de VTC manifestait devant la gare de Nantes ce lundi 8 janvier, provoquant d'importants bouchons. Un mouvement national pour demander à ce que la profession soit mieux règlementée, avec notamment un numérus clausus et le droit de passer dans les zones où la circulation est limitée.

Une longue file de voitures, à l'heure de pointe et sur un axe particulièrement fréquenté. Ce lundi 8 janvier, les VTC appelaient à manifester à partir de huit heures du matin.

Un mouvement national, avec des manifestations dans cinq grandes villes françaises. À Nantes, la manifestation a rassemblé une centaine de chauffeurs dont les revendications portaient aussi sur des demandes locales.

La libre-circulation en centre-ville 

Les conducteurs de VTC demandent notamment la libre circulation dans l'hypercentre de Nantes, comme leurs collègues taxis.

"Aujourd'hui, explique Nicolas Rignon, membre de l'intersyndicale nationale des VTC, on n'a pas le droit de passer au travers de la ZTL, la zone à trafic limité. Nous sommes des professionnels des transports, comme les taxis, et nous souhaitons pouvoir traverser la ZTL pour emmener nos clients."

Parmi les revendications locales, il y a aussi le fait de pouvoir stationner devant l'accès sud de la gare, afin d'effectuer la prise en charge, l'attente et la dépose des clients, en toute sécurité, au même titre que les taxis.

Le nombre de chauffeurs devraient doubler en 2024

Au niveau national, ils demandent des mesures qui protègeraient la profession, telles que l'instauration d'un numerus clausus alors que le nombre de chauffeurs devrait doubler en 2024.

"Pour cette année, le nombre de personnes qui vont passer l'examen a été multiplié par 5. Cela va déverser entre 50 et 60 000 nouveaux chauffeurs dans la profession" résume Nicolas Rignon, qui craint la fermeture d'un certain nombre d'entreprises de VTC.

En cause notamment, les plateformes qui font pression sur les pouvoirs publics pour augmenter la flotte de VTC.

La profession se dégrade à cause des plateformes

"Notre profession se dégrade depuis leur arrivée" fulmine un autre manifestant, chauffeur de VTC depuis 2009. "Nous ne sommes plus indépendants, nous sommes devenus des travailleurs déguisés de ces entreprises qui n'arrêtent pas de casser les prix."

Dans la matinée, une délégation de VTC nantais avait été reçue par le préfet, afin que ce dernier fasse remonter les revendications nationales et qu'il puisse prendre des arrêtés, comme l'autorisation pour les chauffeurs de VTC de circuler dans l'hypercentre de Nantes.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité