Loire-Atlantique : suspension de la taxe Trump, les viticulteurs du muscadet satisfaits

Les surtaxes douanières sur les exportations françaises vers les Etats-Unis, décidées par Donald Trump en 2019, sont suspendues pour quatre mois. Les viticulteurs de la région Pays de la Loire sont soulagés, notamment dans le vignoble du muscadet.

La taxe Trump, suspendue pour quatre mois, taxait à hauteur de 25%, les exportations vers les USA
La taxe Trump, suspendue pour quatre mois, taxait à hauteur de 25%, les exportations vers les USA © France Télévisions

Voilà trois générations que la famille Lieubeau produit du Muscadet, à Château-Thébaud, en Loire-Atlantique. Comme beaucoup de vignerons, ils sont partis à la conquête du marché américain dans les années 80. Près de 20 % de leur production partait outre-Atlantique avant la taxe Trump.

"Les vins de Loire sont très populaires aux Etats-Unis. Parce qu’il y a de la fraîcheur, du fruit. Partout où il y a une gastronomie de la mer, à New-York, à  Boston, à San Francisco, les muscadets sont présents", explique François Lieubeau, vigneron.

 

Une baisse de 30% des exportations vers les Etats-Unis

Quand le président Américain Donald Trump décide le 18 octobre 2019 de taxer de 25 % les vins français, en représailles au conflit commercial entre Boeing et Airbus, le coup est rude pour les vignerons. Les conséquences commerciales sont immédiates, avec une baisse de 30% des exportations vers les Etats-Unis en 2020, pour le domaine de la famille Lieubeau.

Un constat partagé par l’ensemble de la profession, déjà fragilisé par la pandémie de Covid-19. C'est donc toute la stratégie de vente de la filière qui a été repensée.

"La communication à l’export c'est près de 2 millions d'euros et les Etats-Unis, c’est 750 000 euros. C’est un gros budget pour nous", explique Pierre-Jean Sauvion, président de la communication d'InterLoire.

"On s’est même posé la question l’année dernière de savoir si on devait continuer à dépenser cet argent aux Etats-Unis. Le choix a été de poursuivre, parce qu’on ne pouvait pas faire une année blanche aux Etats-Unis. On était déjà impacté par la taxe. Si en plus on ne parlait plus de nous aux Etats-Unis, c’était la double peine."

L'accord annoncé ce vendredi 5 mars entre les Etats-Unis et l'Union européenne rassure les viticulteurs. Dans le muscadet, la famille Lieubeau espère que les vins français vont reconquérir le cœur et surtout le palais des Américains.

"Ce qui est important aujourd’hui c’est qu’on trouve un accord à l’issue des quatre mois pour pérenniser ce retour des vins de Loire aux Etats-Unis", confie François Lieubeau. "On a hâte de retrouver nos clients américains, ici au domaine et là-bas dans les restaurants et dans les caves".

600 bouteilles de leur Muscadet font d'ores et déjà route vers Boston en bateau. Elles devraient échapper à la taxe Trump.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie