Menaces terroristes : témoignages d’élèves du lycée Jean Perrin évacué, suite aux menaces d'attentats

Ce jeudi 28 mars, le lycée Jean Perrin de Rezé, dans la banlieue de Nantes, a été évacué suite à la diffusion de menaces terroristes via l’Espace de Travail Numérique (ENT). Des lycéens et le personnel de l’établissement racontent.

Devant les grilles de l’établissement rezéen, l’émotion est encore palpable à l’heure du déjeuner. Tout le monde se repasse le film de ce début de journée : l’alerte, la présence de la police, l’évacuation.

Au micro de France 3 Pays de la Loire, un des élèves raconte avec force détails. C’est lui qui a donné l’alerte : "ça a commencé hier soir, à 23 h 30, en rentrant de l’entraînement. Il y a une fille en classe de première au lycée qui m'a retransféré le message reçu sur la plateforme E-lyco, de la part d'un individu qu'on ne connaît pas". Avant de poursuivre :

Ce message-là, c'était une menace d'attentat sur notre lycée à Jean Perrin, une menace d’explosion avec en pièce jointe, une vidéo malsaine de quelqu'un qui se faisait tuer.

Un élève

Lycée Jean Perrin

L'élève n'hésite pas : "j’ai prévenu le commissariat dès ce matin à 7h en sortant de chez moi".

Intervention de la police et évacuation

La police intervient rapidement en lien avec le rectorat. Un dispositif est mis en place pour "une levée de doute". Les élèves internes sont évacués, ainsi que les personnels de l’établissement, les externes ne rentrent pas. Après un peu plus d’une heure de vérifications, les cours reprennent à 9 h 15.  

Reste de l’émoi après ces premières heures de la journée. Les messages à caractères terroristes et le lien vers une vidéo d’une scène de décapitation ont été envoyés sur les Espaces Numériques de Travail (ENT) des élèves.

Ce qui a conduit la Présidente de la Région, Christelle Morançais et la Rectrice Katia Béguin à fermer la plateforme. Mais certains élèves restent sous le choc.

Quand on reçoit un message qui dit que l’établissement va exploser, ça fait peur. J'ai décidé de venir en cours, même si la peur est là et qu’on se sent menacés. Moi, je n’ai pas voulu regarder la vidéo, par précaution.

Une élève

Lycée Jean Perrin

La proviseure de l’établissement, Béatrice Drouin, fait aussi état de "Lycéens choqués. On a quelques élèves qui ont fait des malaises liés à l’angoisse du moment". Et d’ajouter : "C’est terrible d’en arriver là. Que des personnes attaquent des établissements scolaires de cette manière malveillante, ce n’est pas acceptable". 

Dans un mail adressé aux parents, l’établissement invite les parents des élèves qui ont reçu le message à porter plainte.  

Avec Juliette Poirier et Clara Butting.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv