Musique : Le duo nantais Cabadzi s'invite dans les films de Bertrand Blier

Oliver Garnier et Victorien Bitaudeau de Cabadzi entourent Bertrand Blier / © Denis Leroy, France 3 Pays de la Loire
Oliver Garnier et Victorien Bitaudeau de Cabadzi entourent Bertrand Blier / © Denis Leroy, France 3 Pays de la Loire

Ils n’ont pas le même âge, ils sortent d’univers différents : le cirque et la musique pour Cabadzi, le cinéma pour Bertrand Blier. Mais les trois s’entendent comme larrons en foire à travers le disque et le spectacle Cabadzi x Blier. Rencontre dans l’appartement du maître à Paris.

Par Denis Leroy, avec GS

A 78 ans, Bertrand Blier est comme un gamin quand il évoque le dernier concert qu’il a vu. Ni du jazz, ni du classique ; il a vraiment « kiffé » le spectacle sur scène de Cabadzi  même s’il avoue qu’il l’a regardé tranquillement assis dans la salle !
L’homme à la pipe n’est pas peu fier du travail réalisé par ses protégés Olivier Garnier et Victorien Bitaudeau.

Il y a un peu d’un an, les deux artistes originaires de la région nantaise venus du cirque décident de donner une nouvelle direction musicale à leur groupe. Ils prennent alors leur courage à quatre mains et frappent à la porte du réalisateur. Leur projet : adapter en chansons et beatbox sur fonds de musique électro hip-hop, les dialogues des films du cinéaste. Pas uniquement le cultissime Les Valseuses mais l’ensemble de son œuvre cinématographique, soit au total 18 films ! Avec pour résultat parfois sur un seul morceau : 7 ou 8 répliques issus d’autant de films.

L’imperturbable Bertrand Blier n’a pas longtemps réfléchi et leur a confié les clés comme il dit.  A la fois séduit par leur démarche et convaincu de partager avec ces deux jeunes la même vision décapante de la société à travers des mots remplis de désespoir et d’humour noir. A leur âge, il se souvient qu’il attaquait le tournage des Valseuses avec Depardieu, Dewaere et Miou-Miou ; un film qui a secoué plusieurs générations depuis sa sortie en salles en 1974. Par ailleurs, le cinéaste a aussi  l’oreille musicale ; certes plus tournée vers le classique et le jazz mais au tout long de sa carrière débutée dans les années 60, il a travaillé avec plusieurs compositeurs et ce, dans des registres différents. Comme le jazzman Stéphane Grappelli pour les Valseuses ou Georges Delerue pour son premier film et sans oublier, Serge Gainsbourg pour Tenue de soirée.

Pendant plus d’un an, les trois compères ont travaillé ensemble dans une bonne ambiance, souvent autour d’un verre, validant une à une les maquettes des morceaux figurant au générique de l’album sorti le 22 septembre. La tournée se poursuit dans la région avec deux concerts programmés vendredi 8 décembre à La Roche-sur-Yon (85) et samedi 9 à Cholet (49). « On n’est pas bien là ! » dixit les Valseuses….

►Exclusif : Bertrand Blier nous parle de Cabadzi


Sur le même sujet

toute l'actu musique

ITV Philippe Maindron à propos de Johnny

Près de chez vous

Les + Lus