Nantes : un feu d'artifice sauvage provoque un départ d'incendie dans un appartement

Publié le Mis à jour le

Les pompiers sont intervenus dans la nuit de jeudi à vendredi pour un départ de feu dans un appartement, quartier nord de Nantes. L'incendie avait été provoqué par un tir de feu d'artifice.

C'est devenu une pratique quasi quotidienne dans certains quartiers au cours du deuxième confinement. Et il n'y pas qu'à Nantes, à Angers aussi. Dans les quartiers populaires de Belle-Beille, Montplaisir, La Roseraie. A  Nantes, c'est à Malakoff, La Bottière, aux Dervalières et la nuit dernière c'était dans le nord de la ville, rue Hermann Geiger, entre l'Eraudière et La Beaujoire. Encore des tirs sauvages de feux d'artifice. 

Peu avant 4h du matin, les pompiers ont été appelés pour un départ de feu dans un appartement. Deux fourgons pompe ont été mobilisés et ils ont déployé une lance à incendie pour éteindre le feu qui avait pris dans divers objets sur un balcon. 

C'est un feu d'artifice tiré à l'aide d'un mortier (tube) qui avait atterri à cet endroit. Heureusement personne n'a été blessé.

Ces tirs sauvages ont commencé à devenir réguliers lors du premier confinement puis se sont multipliés depuis la rentrée de septembre. Depuis le deuxième confinement, c'est tous les soirs qu'ils sont entendus dans certains quartiers. Le préfet de Loire-Atlantique a pris un arrêté mi décembre interdisant la vente aux particuliers de ce type de produit. Mais ça n'a rien changé.

Les policiers ont également été la cible de tirs lors de certaines interventions.

voir le reportage réalisé à Angers