Nantes : fort de son succès, le Chronobus C5 devient Busway 5

La Semitan et Nantes Métropole inaugurent ce jeudi 27 février une seconde ligne de Busway. La petite ligne C5 qui irrigue l'île de Nantes d'est en ouest depuis 6 ans a pris les autorités responsables des transports de vitesse, avec plus de 20 000 voyageurs chaque jour.

À Nantes, le Busway remplace la ligne Chronobus C5 depuis le 27 février 2020 pour répondre à l'accroissement du nombre des voyageurs sur la ligne, 20 000 par jour.
À Nantes, le Busway remplace la ligne Chronobus C5 depuis le 27 février 2020 pour répondre à l'accroissement du nombre des voyageurs sur la ligne, 20 000 par jour. © Christophe Trugis France 3 Pays de la Loire
Le Chronobus C5 a vu le jour en septembre 2013, une ligne entièrement nouvelle qui va de la gare sud au quai des Antilles en traversant les quartiers Malakoff, Beaulieu et République, comme une épine dorsale de l'île de Nantes.
La ligne C5 avait été calquée sur le modèle des bus à haut niveau de service (BHNS). Un label qui désigne une fréquence de passage élevée, avec une grande amplitude horaire, et surtout une circulation en site propre sur 70% du parcours.

Les voyageurs ont vite adopté la nouvelle ligne C5 la faisant passer, sur les chapeaux de roues, de 0 à  9000 voyageurs au bout d'un an, puis plus de 21 000 voyageurs aujourd'hui. Au terme de sa croissance la ligne 5 devait transporter 30 000 personnes chaque jour selon Olivier Le Grontec le directeur de la Semitan.
De son côté, la première ligne de Busway inaugurée à l'automne 2006, a dû elle aussi passer à la vitesse supérieure, forte de ses 40 000 voyageurs par jour, avec la mise en service des e-Busway de plus grande capacité.

Les véhicules Busway de première génération devenant libres, la Semitan les a donc redéployés sur la ligne C5, devenue 5 tout court, ce 27 février. Preuve au passage de la capacité de la Semitan à faire durer ses voitures au delà de la durée de vie habituelle d'un autobus. En ces temps d'économie durable, ce n'est pas anodin !
 

Accès facilité pour les personnes à mobilité réduite

En dehors de l'aspect des véhicules, peu de changements pour les voyageurs du point de vue des horaires. La ligne 5 fonctionne comme les lignes de tramway. Inutile de demander l'arrêt, le bus dessert systématiquement toutes les stations, on y accède par toutes les portes ce qui fluidifie la circulation des voyageurs dans le véhicule, et devrait permettre de réduire de 3 mn le temps de parcours, l'accès pour les personnes à mobilité réduite se déploie à chaque arrêt.

On trouve désormais des distributeurs de tickets dans les stations, les conducteurs des tramways et des busways ne vendant pas de titres de transport.

Pour l'instant la nouvelle ligne 5 n'apportera pas d'amélioration réelle à la régularité du trafic dont souffrait déjà la ligne C5 aux abords de la gare sud aus heures de pointe. La Métropole n'y a pas envisagé d'aménagements spécifiques. Précisant seulement que, en 2022, la ligne 5 rejoindra la gare sud en site propre par le boulevard de Berlin.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports transports urbains