Nantes : manifestation des professionnels du secteur médico social, les "oubliés du Ségur"

A l'appel des associations du secteur médico-social, au moins 4000 personnes se sont rassemblés ce mercredi 17 novembre devant la préfecture de Nantes. Ces professionnels réclament une revalorisation salariale au même titre que les soignants du secteur public.

Ils le clament haut et fort, ils sont les "oubliés du Ségur de la Santé". Contrairement aux soignants des hôpitaux et des Ehpad du secteur public, les professionnels du secteur médico-social privé n'ont pas bénéficié de revalorisation salariale.

Ils dénoncent une injustice dont les conséquences sont majeures, notamment en terme de recrutement.

"Face à la pénurie des professionnels, les personnes en situation de handicap, les personnes précaires et leurs familles sont aujourd’hui les victimes collatérales de secteurs médico-social et social abandonnés", explique le Comité de Coordination des Associations pour Personnes Handicapées de Loire-Atlantique. 

Le Ségur de la Santé "laisse de côté les associations comme les nôtres qui relèvent du droit privé et nous nous alarmons des écarts de rémunération importants entre les secteurs. Les secteurs du handicap et du social sont devenus totalement invisibles des pouvoirs publics", dénonce les associations.

"Les pénuries de professionnels ont d’ores et déjà des effets délétères sur l’accompagnement quotidien des personnes, en particulier celles qui nécessitent un accompagnement renforcé 24h/24".

C.C.A.P.H. 44

"Dans certains départements, des établissements manquent tellement de professionnels qu’ils ne peuvent plus assurer les actes essentiels comme les toilettes et les repas. Ce qui se traduit par un retour en famille... Un véritable bond en arrière de 60 ans pour notre pays."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation social économie santé société