Nantes : une nuit au Muséum d'Histoire Naturelle

© France 3 PDL
© France 3 PDL

Le Muséum d'Histoire Naturelle de Nantes est l'un des plus importants de France. Il renferme plus d'un million d'objets. Seulement 5 %  de ces objets sont exposés. Le reste se trouve dans les reserves. Le visiter le jour est déjà une belle aventure.

Par Evelyne Jousset

Le Muséum d'Histoire Naturelle de Nantes est au départ un cabinet de curiosités. Il est créé en 1799 par un pharmacien, François-René Dubuisson. Un passionné d'histoire naturelle qui va réussir à convaincre la ville d'acheter des collections de géologie, minéralogie et botanique. Fort de ce petit trésor, c'est le 15 août 1810 qu'est officiellement inauguré le Muséum d'Histoire Naturelle de Nantes, avec Dubuisson comme conservateur jusqu'à sa mort en 1836. 

Fréderic Cailliaud l'égyptien
Le plus connu des conservateurs du Muséum est indéniablement Frédéric Cailliaud. Il prend ses fonctions au décès de Dubuisson en 1836. Cailliaud est le type même de l'aventurier savant, un véritable explorateur. Il participe à deux expéditions égyptiennes. La première aura lieu de 1815 à 1818 et la seconde de 1819 à 1822. 


© Selbymay
© Selbymay

Au service du vice-roi d'Egypte
En 1816, Méhémet Ali vice-roi d'Égypte de 1804 à 1849 et généralement considéré comme le fondateur de l'Égypte moderne, le prend à son service et le nomme minéralogiste. Grâce à ce titre, il va retrouver les anciennes mines d'émeraudes des pharaons à Zabarah près de la mer Rouge. Mais notre Indiana Jones nantais ne s'arrête pas là. En 1822 avec le fils de Méhémet Ali ils remontent le Nil jusqu'à la sixième cataracte. 
Les cataractes sont des rapides dus à des encombrements rocheux dans le lit du fleuve. Elles rendent la navigation dangereuse, mais ne l'empêche pas. En 1825, après avoir pénétré en Ethiopie pays fermé aux Occidentaux, il découvre les ruines de Méroé. L'ancienne capitale du pays. 

Il rentrera de ses aventures égyptiennes avec des milliers de pièces. A Nantes il devient conservateur-adjoint du Muséum avnt de succéder à François-René Dubuisson


le reportage de Boris Vioche et Dominique Lemée que nous suivons pour cette visite. 

Pour aller plus loin avec le Muséum d'Histoire Naturelle en un clic. 

Sur le même sujet

La Roche-sur-Yon : des parents d'élèves se mobilisent contre l'expulsion d'une famille albanaise

Près de chez vous

Les + Lus