Nantes : toujours en grève, les salariés de la Clinique du Parc attendent des propositions de revalorisation

Ils sont en grève depuis maintenant neuf jours. Et attendent toujours des propositions de leur direction. Des négociations sont en cours mais loin de satisfaire les soignants de la Clinique du Parc.
Les salariés de la Clinique du Parc manifestent aujourd’hui devant la gare de Nantes. Ils espèrent être entendus de leur dirigeants.
Les salariés de la Clinique du Parc manifestent aujourd’hui devant la gare de Nantes. Ils espèrent être entendus de leur dirigeants. © K.L
Les responsables du groupe Ramsay, sont aujourd'hui à Nantes pour étudier les revendications des soignants de la Clinique du Parc.
Depuis plus de trois mois, les salariés de cette clinique psychiatrique réclament des augmentations de salaires, ne serait-ce que pour voir leurs revenus alignés sur le secteur public.
  "Au début nous demandions 500 euros d'augmentation par personne. Mais nous avons largement revu nos revendications à la baisse. Aujourd' hui nous réclamons 100 euros  nets par mois mais la direction refuse toujours de prendre en compte nos demandes" explique Khadija Lorric, l'une des infirmières grévistes.

Un bras de fer s'est engagé, entre les délégués du personnels et les dirigeants du groupe Ramsay et de la Clinique, dans le salon d'un hôtel, à quelques mètres de la gare de Nantes.

Les 50 salariés, qui sont toujours en grè,ve sont aussi résolus à maintenir leur piquet de grève devant l'hôtel, tant qu'ils n'auront pas obtenu satisfaction.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social santé société