• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Notre-Dame-des-Landes : le rapport des médiateurs pointé du doigt

La concertation pour le réaménagement de l'aéroport Nantes Atlantique vient de commencer, pour des travaux qui pourraient débuter en 2021, après un appel d'offre. / © Olivier Quentin
La concertation pour le réaménagement de l'aéroport Nantes Atlantique vient de commencer, pour des travaux qui pourraient débuter en 2021, après un appel d'offre. / © Olivier Quentin

Il avait précédé l'enterrement du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Le rapport des médiateurs, remis en décembre 2017, est aujourd'hui sévérement critiqué par le PDG de Vinci, et dans un livre retraçant les dessous de cet abandon.

Par Eleonore Duplay

Une audition tendue, où il se trouvait presque en posture d'accusé. Xavier Huillard, le PDG du groupe Vinci était entendu ce mercredi 29 mai par une commission de sénateurs.

Parmi les sujets abordés, le déversement accidentel de résidus de béton dans la Seine, l'opacité du protocole d'accord entre l'Etat et les sociétés d'autoroute, "disponible sur le site de Médiapart" expliquera Vinci pour justifier de ne pas l'avoir transmis aux sénateurs... Mais surtout, les soupçons qui entourent la privatisation d'Aéroports de Paris, considérée par l'opposition comme une compensation offerte au groupe Vinci pour l'abandon de Notre-Dame-des-Landes. 


"Les prévisions de trafic étaient très étonnantes"


C'est dans ce contexte que Xavier Huillard, le PDG du groupe Vinci, est revenu sur le rapport des médiateurs, remis au gouvernement en décembre 2017, quelques semaines avant l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes : "Je dois vous avouer que les prévisions de trafic (...) étaient très étonnantes, et je l'ai exprimé auprès d'un certain nombre d'interlocuteurs du ministère. Le trafic qui était prévu à l'horizon de plusieurs années, nous savions que nous allions l'atteindre dès l'exercice 2018."

Jugeant l'aéroport Nantes-Atlantique occupé aujourd'hui par un trafic trop important, pour lequel il n'avait pas été conçu, Xavier Huillard a expliqué l'absence d'investissements du groupe Vinci pour adapter la plate-forme aéroportuaire à ces évolutions.

"Notre difficulté c'est quoi ? Nous savions que nous allions être résiliés, et nous n'avions ni le contrat, ni le temps de faire des investissements qu'il faudrait faire de façon à absorber tout ce trafic."
 
L'audition de Xavier Huillard, PDG de Vinci, sur la chaîne Public Senat
En juin dernier, l'Etat a en effet annoncé que le contrat signé en 2010 avec le groupe Vinci allait être rompu, afin de passer un nouvel appel d'offre pour l'exploitation et le réaménagement de l'aéroport nantais.


Un livre critique aussi le rapport des médiateurs


Le rapport des médiateurs est également sévèrement critiqué dans un ouvrage cosigné par Marc Bouchery directeur du Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest et Frédéric Béniada, journaliste à France Info. 

Les auteurs dénoncent également les prévisions de trafic "fantaisistes" données par les médiateurs, et analysent les différents rapports et décisions de justice ayant conduit à l'abandon du projet.
Tout comme le PDG de Vinci, Marc Bouchery souligne que le nombre de passagers à Nantes Atlantique a atteint les 6 millions de passagers en 2018, avec 7 ans d'avance sur les projections avancées par les médiateurs.

Intitulé "Aéroport Notre Dame-des-Landes, autopsie d’un déni démocratique", le livre sera publié le 03 juin chez Librinova, une plate-forme d'auto-édition, et pourra être commandé en format papier ou numérique.
 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus