• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Polémique : après les révélations de Mediapart les Verts demandent la démission de François de Rugy

© MAXPPP
© MAXPPP

Le porte-parole d'Europe Écologie Les Verts Julien Bayou estime ce jeudi 11 juillet que François de Rugy devait quitter le gouvernement en raison de l'affaire des dîners fastueux de l'ancien président de l'Assemblée nationale, révélée par le site Mediapart.

Par Céline Dupeyrat

Comme on pouvait s'y attendre, les réactions politiques pleuvent, après les révélations du site d'information Mediapart sur les diners fastueux du ministre de la Transition écologique.

La première a avoir dégainé et réclamé la démision de François de Rugy c'est la députée Delphine Batho.
    
"J'ai trouvé ses explications (...) particulièrement scandaleuses", a jugé Julien Bayou sur Radio Classique, soulignant les témoignages à Mediapart de l'épouse de François de Rugy et de l'éditorialiste Jean-Michel Apathie
reconnaissant que ces dîners "n'étaient pas professionnels". "Il a invité ses amis et il prétend le contraire" et "il est pris en flagrant délit de mensonge", a dénoncé Julien Bayou.

    Le porte-parole d'EELV juge que son départ "ne sera pas une grosse perte". "On a un problème avec ce gouvernement, c'est qu'il parle écolo mais il est anti-écolo", a encore affirmé Julien Bayou, évoquant le projet du gouvernement de centre commercial
à Europa City en Île-de-France, qui "saccage les terres agricoles les plus fertiles de France". 
  
La tête de liste des écologistes aux municipales à Paris en 2020 a également évoqué les dîners d'Emmanuel Macron lorsqu'il était ministre de l'Économie, soit  "120.000 euros en 2016, à coup de deux dîners par soir  pour"préparer sa campagne. Ça
pose la question aussi de ses frais de mandat"
, a souligné Julien Bayou. 


"Marre des leçons de morale"


Le sénateur LR Bruno Retailleau  estime, pour sa part ce  jeudi, que si les dîners organisés par François de Rugy à l'Assemblée nationale étaient d'"ordre privé", c'est "une forme de privatisation des moyens de la République", et dénoncé
"les leçons de morale" des macronistes.
    
"Ce qui est scandaleux c'est que si ce sont des dîners privés, ça revient à une forme de privatisation, d'appropriation, des lieux de la République", a déclaré le chef de file des sénateurs LR sur Sud Radio.
    
"Il y a eu des dîners, ça a coûté très très cher, sont-ils d'ordre privé ou d'ordre officiel, public ?", s'est-il interrogé.
    
"Nous en avons marre d'entendre des leçons de morale. Si c'est ça la République exemplaire beaucoup de Français seront déçus", a poursuivi le sénateur vendéen.
    
Interrogé sur une éventuelle démission de François de Rugy du ministère de la Transition écologique, il a constaté "que le président de la République et le Premier ministre le soutiennent mordicus, pour le moment".
    
A la rencontre des Français, "on voit bien parfois les regards lourds qui se posent sur nous", a poursuivi M. Retailleau: "La révolte des Gilets jaunes c'est une révolte aussi contre les privilèges des Français qui travaillent et n'arrivent pas à boucler leurs fins de mois, donc il faut faire extrêmement attention".
    
Mis en cause mercredi pour l'organisation de dîners fastueux à l'Hôtel de Lassay alors qu'il présidait l'Assemblée nationale, François de Rugy a assuré qu'il s'agissait de réceptions dans le cadre de ses fonctions. Il garde pour l'heure la "confiance" du chef de l'Etat.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus