Pour Noël, le groupe La Poste met ses colis perdus aux enchères

Publié le
Écrit par Sandrine Gadet

C'est désormais une tradition. À l'approche de Noël, la Poste met en vente les colis qui n'ont pas été distribués durant l'année. Les acquéreurs peuvent, en théorie, enchérir sur des lots proposés au tiers de leur prix en magasin... Mais il est rarement possible d'acheter un objet à l'enchère de départ.

Chaque année avant Noël, la Poste vend les colis qui ne sont pas parvenus à leurs destinataires. Une aubaine pour les adeptes des salles de vente qui peuvent enchérir à des mises à prix défiants toute concurrence... Enfin ça c'est sur le papier.

Car dans la salle, le prix des jouets, robots ménagers, aspirateurs et autres objets de décoration partent finalement à des prix proches de ceux qui sont pratiqués dans les magasins, la garantie en moins.

Déception pour cette dame qui visait un aspirateur, mais à renoncé à enchérir. "Il était estimé à 240 euros, il vaut 750 en boutique et ils le vendent 650 à 700, plus les frais, 15%, ça fait un petit peu cher.. . Je regrette parce qu'ils nous allèchent avec des estimations trop basses".

Idem pour cette mère de famille qui espérait pouvoir acheter une Playstation 5 pour son fils, et qui finalement quittera la salle avant la fin des enchères. "Elle est partie à 900 euros au lieu de 850... C'est trop cher pour nous, nous avions prévu 500 ou 600 euros" .

"D'habitude ce n'est pas comme ça explique un homme visiblement habitué à fréquenter ce style de ventes. Mais là, la vente se déroule aussi sur internet et ça monte très très vite".

L'argent reversé à une association

La poste distribue environ 2 millions de colis par an, mais certains peuvent s'égarer, perdus à cause de déménagements non signalés, d'erreurs d'adresse ou défaut d'affranchissement. Au bout de six mois, s'ils n'ont pas été réclamés, ils deviennent propriété de la Poste.

Dans ce cas ils sont rassemblés dans le centre de Libourne, seul endroit habilité à ouvrir les paquets et à organiser des enchères 

Comme chaque année depuis 10 ans, la recette des 470 objets mis aux enchères ira à l'Association des familles d'enfants handicapés de La Poste et d'Orange. (AFEH). 

Le bénéfice de cette vente, dont le montant s'élève entre 100 et 120 000 euros servira à financer du matériel médical, ou des séjours de vacances pour les enfants en situation de handicap.

À Nantes, la vente, qui a commencé ce vendredi se poursuivra ce samedi 3 décembre.

Exposition des objets à 9h et vente dès 10h à Ouest enchères publiques, 24, rue du Marché-Commun (zone industrielle Nantes est, route de Sainte-Luce) à Nantes. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité