Sa vie bouleversée par un accident, Jil Servant, 50 ans, s'inspire des athlètes handisport et se lance un défi sportif

Plus sur le thème :
durée de la vidéo : 00h02mn18s
extrait documentaire "À ma portée" de Jil Servant ©Jil Servant/Cercle Bleu/Internep/France 3 Pays de la Loire

Après avoir perdu l’usage de son bras gauche dans un accident il y a 7 ans, Jil Servant avait arrêté le sport. La proximité des Jeux Paralympiques a donné à ce réalisateur l’idée d’un défi : s’inscrire à un semi-marathon. L’occasion pour lui d’aller chercher conseils et motivation auprès d’athlètes comme lui porteurs de handicap, et de raconter son expérience dans le documentaire “À ma portée”.

Un accident en Guyane qui bouleverse tout

Pour Jil Servant pas de doute : l'histoire de ce documentaire est indissociable de son propre chemin vers la résilience. Il y a sept ans, il manque de perdre la vie en Guyane après une sortie de route. Resté coincé une vingtaine d’heures sous la carcasse de sa voiture, il y laissera son bras gauche. L’amputation a pu être évitée grâce à de multiples et lourdes opérations, mais ce bras sera désormais un poids mort. 

Réapprendre une nouvelle vie

Après avoir dû tout réapprendre dans son quotidien, mais aussi professionnellement par exemple pour tenir une caméra, Jil s’est adapté à cette vie nouvelle. Mais, il a laissé de côté le sport, lui qui avait déjà quatre marathons et de multiples courses à son actif.

L'inspiration des Jeux Paralympiques

La proximité des Jeux Paralympiques lui a donné l’an dernier l’idée de mettre en lumière les athlètes handisports. Ces sportifs qui, à l’écart de la médiatisation des athlètes valides, s’entraînent tout aussi durement pour gagner leur qualification dans leurs disciplines respectives.

Mise en lumière du handisport

Julie Marchand (Basket Fauteuil), Marilou Maurel (Badminton), Ronan Pallier (Athlétisme) et Anatole Rubin (Judo), résident toutes et tous dans l’agglomération Nantaise. Jil Servant filme chacune et chacun lors de séances d’entraînement de haute intensité, ou en compétition.

Mais le récit proposé par "À ma portée" se détache de ces hommages puissants, mais parfois convenus, aux parcours d’athlètes handisport, car le réalisateur a choisi d’y ajouter en miroir une dimension toute personnelle.

Un défi personnel

Loin de lui l’idée de se mettre en vedette, et encore moins de se comparer à ces championnes et champions qu’il rencontre. Chacun son défi et ses enjeux avec ses moyens, et celui de Jil n’est pas moins difficile : en prenant la décision à l’automne 2023 de s’inscrire au semi-marathon de Nantes programmé en avril 2024, il se lance dans un compte à rebours et une mise à l’épreuve qui lui sont propres.

Des rencontres inspirantes

Julie, Marilou, Anatole et Ronan partagent avec lui leurs séances d’entraînement et surtout leur détermination, façon faussement décontractée pour le sauteur en longueur.

Ronan Pallier, médaillé à Pékin et Tokyo, pour qui les Jeux de Paris seront les derniers, est motivé comme jamais.

Avec la haine de la défaite et de l’échec, la basketteuse Julie Marchand, est une compétitrice et combattante acharnée sur les terrains, dans le quotidien, et même dans le film.

"Ça me gêne que tu te mettes accroupi pour me filmer" lance-t-elle à Jil, qui voulait bien faire en se mettant à sa hauteur de basketteuse en fauteuil. “Tu fais une différence quand tu me parles à moi par rapport à quelqu’un qui est debout”. À bon entendeur...

Son programme de remise en forme, Jil Servant le calque sur les séances de ses personnages, en bénéficiant des conseils de leurs entraîneurs et kinés. Et il en bave. Son défi à lui comme pour eux, c’est dépasser la douleur, et repousser les limites imposées par un corps meurtri.

Jil l’avoue, l’hiver Nantais ne le motive pas trop à aller courir trois fois par semaine et suivre son programme d’entraînement. Un retour en Guyane lui permettra de revenir sur les lieux de l’accident où il a failli perdre la vie, et de renouer avec son amie Sandra avec qui il courait avant l’accident. Sandra, qui s’était lancée le défi de finir un marathon après un cancer du sein, viendra courir le semi-marathon de Nantes avec lui.

Un hommage aux compétiteurs d'exception

“À ma portée” est bien sûr un hommage aux compétitrices et compétiteurs d’exception que sont les athlètes handisports de haut niveau. Mais plus encore, il salue les efforts de toutes celles et ceux qui vont chercher dans le défi sportif une forme d’accomplissement, voire de réconciliation avec leur corps.

Au matin du 21 avril dernier, Jil Servant était bien dans le peloton du semi-marathon de Nantes, son bras inerte en écharpe, dossard 6343. Un nouveau départ, dans tous les sens du terme, pour un film dont la fin marque le début d’un renouveau.

“À ma portée” un documentaire de Jil Servant - Une coproduction Cercle Bleu –Internep – France 3 Pays de la Loire

Diffusion jeudi 13 juin à 23 h 05 - Rediffusions à 9 h 10, vendredi 14, lundi 17, mercredi 26 juin et jeudi 4 juillet

► À voir dès maintenant sur france.tv dans notre collection La France en Vrai 

► Retrouvez l'ensemble de nos programmes sur france.tv

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité