Saint-Herblain, près de Nantes : l'incroyable crèche de Noël de Jean-François

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis .

À Saint-Herblain, en Loire-Atlantique Jean-François Laronze se passionne pour les crèches de Noël. Il a créé dans son salon un univers merveilleux, fait de lumières, de sons et de musiques, pour fêter la nativité.

Les cloches sonnent au clocher du village, des grenouilles coassent dans la mare, les enfants jouent dans la cour de l'école. Jean-François Laronze a créé dans son salon un univers miniature vivant autour de la crèche de Noël. Plus passionné par cette reconstitution villageoise que croyant, il a lui même capté les sons de la vie, utilisé des matériaux naturels pour construire les maisonnettes.

"Faut laisser tomber le côté religieux, bien sûr que la crèche de Noël c'est quelque chose de religieux, mais il faut voir ça dans un contexte miniature, par le travail pour la réaliser, Noël c'est un moment pour se retrouver. Même si on est de religion musulmane on peut venir voir la crèche de Noël, pour moi ça n'a rien à voir avec la religion catholique. Faut voir l'ensemble".

Santonnier à sa manière

Jean-François fabrique son univers élément par élément dans le sous-sol de son immeuble. Un santonnier amateur en quelque sorte. Du bois, du liège, un croquis, et son inspiration fait le reste. "J'ai commencé j'avais 10 ans, la crèche avec la Vierge, Joseph, le petit Jésus. Je demandais des personnages à Noël. Quand j'ai commencé à travailler j'ai pu m'offrir des personnages animés".

La miniature le passionne, à défaut d'être santonnier, "un métier du sud", sa crèche est l'œuvre de sa vie. "J'aime la finesse, la patience, les santons font cinq centimètres, l'ensemble de la crèche est en rapport avec cette taille".

Jean-François est allé voir des cantonniers professionnels, pour voir, s'inspirer. "C'est ma passion, un patrimoine qui n'intéresse pas mes enfants..." Cette passion, Jean-François la partage avec celles et ceux qui veulent bien venir visiter sa crèche dans son appartement du quartier Beauséjour.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité