Une réunion publique pour les opposants au "nouveau point de virage" des avions de l'aéroport de Nantes-Atlantique

Publié le
Écrit par Olivier Quentin .

Depuis début septembre, la commune de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, au sud de Nantes, est survolée par les avions qui transitent par l'aéroport de Nantes-Atlantique. Un collectif opposé à ces survols invite à une réunion publique ce mercredi 19 octobre.

On l'appelle "le nouveau point de virage". C'est une expérimentation menée depuis début septembre par l'Aviation Civile pour les procédures d'approche ou de décollage des avions à partir de l'aéroport de Nantes Atlantique. Cela concerne les avions qui arrivent par le sud-ouest de la piste ou décollent dans cette direction. 

Cette expérimentation menée jusqu'au 8 novembre a pour but d'établir un nouveau couloir aérien pour éviter le survol des zones les plus habitées du sud de l'agglomération nantaise.

4 000 habitants concernés

A Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, au sud de Nantes, la colère monte car la procédure expérimentée ramène sur la commune bien plus d'avions qu'auparavant.

"Ce sont 50 villages et hameaux et un tiers de la ville qui sont concernés par ces survols, nous dit-on à la mairie. Soit près de 4 000 habitants !"

Ce mercredi 19 octobre, un collectif d'habitants de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu qui compte à ce jour 850 membres, soutenu par le maire de la commune, organise à 19h, salle du Marais, une réunion publique pour évoquer cette situation, expliquer la procédure en cours et recueillir les témoignages.

Une pétition en ligne a également été créée pour s'opposer à ce changement de couloir aérien.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité