L'actrice Vanessa Guedj raconte "Le Grand Chemin", film mythique de 1987 de retour au cinéma

Le Grand Chemin est de nouveau sur grand écran en version restaurée à partir du 2 août 2023 pour son 35ᵉ anniversaire. Le film du réalisateur nantais Jean-Loup Hubert a été tourné pendant deux mois à l'été 1986 dans le village de Rouans en Loire-Atlantique.

"L'un des meilleurs souvenirs d'enfance qui soit." C'est ainsi que Vanessa Guedj parle de son expérience sur le tournage du Grand Chemin. Réalisé par Jean-Loup Hubert et sorti en 1987, le film sera de nouveau projeté sur grand écran à partir du 2 août. 

Le long-métrage a été tourné à Rouans (Loire-Atlantique) à l'été 1986. Il raconte l'histoire de Louis, 10 ans, confié par sa mère célibataire à un couple d'amis pour un temps : Marcelle et Pelo, incarnés par Anémone et Richard Bohringer.

Loin de ses repères, Louis (interprété par Antoine Hubert) trouve en la pétillante Martine (Vanessa Guedj) une complice qui lui fait découvrir la campagne. Le petit garçon donne aussi un nouveau souffle à Marcelle et Pelo, déchirés par la perte d'un enfant 10 ans plus tôt.

Le Grand Chemin a été tourné exclusivement dans les décors naturels de Rouans. "On était choyés par les gens du village. On allait au bar-tabac s'acheter des bonbons et ça arrivait qu'on nous en donne. Richard [Bohringer] allait boire des coups tous les soirs au café", confie Vanessa Guedj. 

Tout le monde a vécu une aventure pendant deux mois et demi au rythme du tournage.

Vanessa Guedj

Interprète de Martine dans Le Grand Chemin

Antoine Hubert et elle étaient logés dans un château avec leurs nourrices. Ils cohabitaient avec la famille de châtelains et ont sympathisé avec l'une de leurs trois filles. "On faisait les 400 coups", relate la comédienne. 

Le Grand Chemin fut son tout premier rôle au cinéma. "Je suis arrivée pour le casting en jean troué avec les cheveux en bataille. J'étais Martine", sourit-elle, affirmant que ni elle ni Antoine Hubert ne se prenaient au sérieux. "On riait, on n'avait conscience de rien. Il n'y avait aucun enjeu." Sinon celui de s'amuser.

Parmi le milliard de souvenirs qu'elle a en mémoire, sa rencontre avec Anémone figure en bonne place. "J'avais découvert Anne dans le Père Noël est une ordure, raconte-t-elle. Lorsque je l'ai rencontrée, elle était derrière l'église, allongée sur une nappe sur la pelouse, un livre à la main. Je lui ai fait une interprétation de son personnage de Thérèse, la scène des gants à trois doigts. Elle me regardait comme si j'étais une extraterrestre. On est devenues amies."

Vanessa Guedj se souvient aussi de Richard Bohringer, un "nounours bourru" qui a une fois "poussé une gueulante" pour qu'on la soigne. Elle avait les pieds en sang après avoir couru à plusieurs reprises sans chaussures sur les graviers dans la scène où Louis disparaît dans le film. 

Meilleure actrice et meilleur acteur aux César en 1988

Anémone, que l'on voyait pour la première fois dans un rôle dramatique, a remporté le César de la meilleure actrice pour le personnage de Marcelle en 1988, tout comme Richard Bohringer pour celui du meilleur acteur. Le film était aussi nommé dans les catégories du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario.

"Le scénario est beau, mais ce qui a fait le succès du film, c'est la manière très sobre dont Jean-Loup a filmé, avec beaucoup de nostalgie et de bienveillance, et une musique qui emporte. Ce sont des images qui parlent à tout le monde", estime Vanessa Guedj, aujourd'hui âgée de 47 ans. 

Je suis honorée et heureuse d'avoir joué dans ce film qui est présent avec autant d'amour dans le cœur des Français.

Vanessa Guedj

Interprète de Martine dans Le Grand Chemin

La comédienne est revenue à Rouans il y a quelques années avec son mari et ses enfants, sur le retour de Pornichet. L'arbre dans lequel elle jouait enfant n'était plus là, mais l'accueil ne l'a pas déçue : "On est allés au café et les gens se souvenaient très bien. On nous a offert à boire, et des glaces aux enfants, et on nous a envoyé des photos du tournage. C'était très émouvant."

Un autre moment d'émotion se profile le 4 août, alors qu'elle retrouvera Le Grand Chemin sur grand écran au cinéma des 3 Luxembourg à Paris. "Je vais le redécouvrir avec ma vision d'adulte", se réjouit Vanessa Guedj. Une deuxième première en quelque sorte pour la comédienne qui se souvient de la sortie du film comme d'un "tourbillon" de soirées, de projections, et de buffets qu'Antoine Hubert et elle étaient ravis de dévorer avant d'aller jouer à chat.

Son seul regret est que le film ne passe que dans les cinémas d'art et d'essai. Elle aurait aimé qu'il soit aussi programmé dans de grands complexes cinématographiques. Ces derniers peuvent néanmoins toujours demander à rajouter Le Grand Chemin à leur programmation pour rendre hommage à ce long-métrage emblématique du patrimoine cinématographique français.