C'est officiel : la France a vendu les deux Mistral à l'Egypte

Un des Mistral initialement construit pour la Russie. / © GEORGES GOBET / AFP
Un des Mistral initialement construit pour la Russie. / © GEORGES GOBET / AFP

L'Egypte a signé ce samedi avec la France le contrat d'achat des deux navires de guerre Mistral dont la vente à la Russie avait été annulée par Paris en raison de la crise ukrainienne. Les deux porte-hélicoptères construits au chantier de STX sont toujours stationnés au port de Saint-Nazaire.

Par Olivier Couvreur

Vendus ! Le Premier ministre français Manuel Valls a finalisé samedi au Caire la vente à l'Egypte des deux navires de guerre Mistral dont l'achat par la Russie avait été annulé par Paris en raison de la crise ukrainienne. Construits au chantier STX à Saint-Nazaire, ils sont toujours stationnés là-bas. 

Cette décision était attendue. Le chef de l'Etat, François Hollande, avait en effet annoncé le 23 septembre qu'il s'était mis d'accord sur cette vente avec son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Une transaction d'un montant d'environ 950 millions d'euros, avait-on alors précisé au sein du gouvernement français.

Le groupe français d'industries de défense "DCNS vient de signer avec la Marine égyptienne le contrat de vente des deux bâtiments Mistral en présence de MM. Sissi et Valls", a annoncé ce samedi 10 octobre un membre de l'entourage du Premier ministre français après son entrevue avec le président égyptien.

Les deux Mistral, des bâtiments de projection et de commandement (BPC) ultra-sophistiqués, seront livrés début mars à l'Egypte. A noter que le contrat inclut quatre mois de formation en France d'environ 400 marins égyptiens, selon les informations communiquées par le ministère français de la Défense en septembre.

Une source gouvernementale française avait ajouté que l'Arabie saoudite devait participer à l'achat par l'Egypte de ces deux navires à un niveau "significatif". L'Arabie saoudite, où M. Valls est attendu lundi soir, et d'autres monarchies du Golfe sont également intéressées par des équipements militaires français.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian accompagne d'ailleurs M. Valls pour ce déplacement, tout comme les représentants d'une vingtaine d'entreprises françaises.

Sur le même sujet

ITW Roch Brancour, vice-président de la région, en charge des transports

Près de chez vous

Les + Lus