Coronavirus et confinement : les cérémonies du 8 mai passent en mode virtuel, ou presque

Ce 8 mai 2020 marque le 75ème anniversaire de la paix en Europe. De nombreuses cérémonies étaient prévues. Elles sont annulées ou confinées, réduites au strict minimum. Mais les associations du Souvenir ne veulent pas en rester là. Elles envisagent d’autres initiatives.

© France Televisions C.François
Depuis 75 ans, l’Europe vit en paix. Une évidence pour les jeunes générations, un bienfait qui n’a pas de prix pour les plus anciennes, celles qui ont connu la guerre. Le 8 mai est un jour férié, en souvenir de la fin de la seconde guerre mondiale et tous ses drames.

Depuis 1945, la Libération se fête et se célèbre, le souvenir de la guerre revient à la surface. En mémoire des victimes et dans le but de transmettre. Pour nombre de citoyens, c’est simplement un jour non travaillé, (et un pont cette année), pour d’autres c’est un moment important à partager, à l’occasion des cérémonies commémoratives qui ont lieu dans chaque commune de France.

A Saint-Nazaire également, même si la Poche qui porte le nom de cette ville ne fut libérée que le 11 mai 1945, dernier bastion ennemi à rendre les armes face aux alliés. Les soldats allemands qui s’y étaient confinés et enfermés avec les habitants résistèrent jusqu’au dernier jour et firent de Saint-Nazaire et sa région (nord Loire et sud Loire) le dernier territoire libéré en Europe.

Ce 8 mai 2020 devait être un moment important de la mémoire collective. 75ème anniversaire, les chiffres ronds sont toujours l’occasion de marquer le coup de façon plus importante. Historiens, municipalités, associations, scolaires….de nombreux citoyens s’étaient impliqués dans la préparation de cette date commémorative. Il va falloir composer autrement.
Cérémonie de mémoire du 8 mai 2019 avec les anciens combattants et le public. Le 8 mai 2020 sera très différent
Cérémonie de mémoire du 8 mai 2019 avec les anciens combattants et le public. Le 8 mai 2020 sera très différent © France Televisions C.François
 

Cérémonie annulée pour cause de Covid19 ou réduite au minimum 

Le coronavirus a eu raison des cérémonies du 8 mai. Pour éviter tout rassemblement de personnes et de propagation du Covid19, la ville de Saint-Nazaire a réduit au strict minimum les personnes pouvant assister à ce moment de mémoire : le maire et le sous-préfet (comme le 26 avril dernier, à l’occasion de la journée nationale des victimes et des héros de la Déportation.

Le 8 mai 2020, à 11h, le maire de Saint-Nazaire, David Samzun, et le sous-préfet, Michel Bergue, déposeront une gerbe au pied du monument aux morts et rendront ‘’hommage aux combattants héroïques, aux victimes de ces terribles années de guerre et à toutes celles et ceux qui ont risqué ou sacrifié leur vie pour que les Français et les Françaises recouvrent la liberté’’. 
David Samzun et Michel Bergue sur le point de déposer une gerbe de fleurs à l’occasion de la cérémonie du 26 avril
David Samzun et Michel Bergue sur le point de déposer une gerbe de fleurs à l’occasion de la cérémonie du 26 avril © France Televisions C.François
 

Il n’est jamais trop tard pour dire "Merci"

C'est par ce titre qu'un texte a été soumis à des dizaines d'élus locaux, départementaux, régionaux exerçant leur mandat sur le territoire de l'ancienne Poche de Saint-Nazaire, et qui l'ont co-signé afin de dire merci à tous ceux qui ont oeuvré pour en finir avec la guerre et l'occupation, dans notre région et bien au-delà.
 
Ce titre introduit le texte officiel de l’ONACGV (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre) avec lequel l'opération a été orchestrée en plein confinement 

Texte officiel pour le 75ème anniversaire de la Libération, le 8 mai 1945


Pour en savoir plus 

Michel Gautier, l'historien nantais, natif du Pays de Retz, qui a initié un parcours initiatique et mémoriel sur la guerre 39/45 dans le sud Loire, a mis en ligne l'histoire de la Poche de Saint-Nazaire avec notamment des témoignages et récits précis sur différents actions, accidents ou faits d'armes qui se sont déroulés dans le Pays de Retz. On trouvera aussi le programme des initiatives et cérémonies prévues autour de ce 8 mai 2020.

Le Chemin de la Mémoire 39/45 en Pays de Retz, jalonné de plusieurs stèles et panneaux historiques explicatifs, est toujours en cours de développement et permet d'emprunter les sentiers historiques du sud Loire, des dizaines d'années après la fin de la guerre.

Marc et Luc Brauer dirigent le Musée du Grand Blockhaus, qui est aussi appelé Musée de la Poche de Saint-Nazaire. Incollables sur l'histoire locale de cette période de guerre et d'occupation prolongée, ils proposent aussi des collections impressionnantes d'objets d'époque, côté français comme côté allemand, le fruit d'un travail de plus de 25 ans.

Localisé à Batz sur Mer, dans un ancien poste de commandement du Mur de l'Atlantique, un bunker de plus de 300 m², c'est l'occasion pour le visiteur de s'imprégner de l'Histoire qui nous concerne tous, même 75 ans plus tard.

Le déconfinement annoncé permettra bientôt, espèronsle, d'emprunter ces chemins de la mémoire, au sud et au nord de la Loire, et d'apprécier la paix qui nous entoure
© C.François France Televisions
 

Vaincues par le Covid19, des cérémonies envisagées autrement

Le Covid19 est plus fort que tout, à l'heure actuelle. Mais des collectifs et des associations de mémoire ne parviennent pas à se résigner et invitent même à résister face au fatalisme du moment.

Comment ? Par des initiatives aussi discrètes que symboliques, mais qui, bout à bout, peuvent vouloir dire beaucoup. 

texte appel à commémorer autrement le 8 mai 1945 par le Comité Parisien pour la Libération

Cet appel, que l'on peut retrouver sur le site du Comité Parisien pour la Libération, a reçu l'aval et le soutien de plusieurs associations d'anciens combattants ou de victimes de guerre telles que  l’ANACR, l’ARAC, l’ADVR, l’ Amicale Châteaubriant Voves Rouillé Aincourt, les familles de fusillés et massacrés, l’association des fusillés du Mt Valérien.

Le 8 mai 2020 et ses cérémonies sont fortement bousculés mais il est dit qu'il est possible de lutter pour la Mémoire de différentes façon, le Covid19 a gagné une bataille, mais il n'a pas gagné la guerre.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société histoire culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter