Des agriculteurs victimes de tags à Plessé dans le nord de la Loire-Atlantique

A Plessé dans le Nord de la Loire-Atlantique la journée du patrimoine agricole tourne à l'aigre. Des tags ont été inscrits sur la façade et la route devant l'exploitation de trois jeunes agriculteurs installés en GAEC. Ils ont décidé de déposer plainte auprès de la gendarmerie.

Dans cette commune qui compte plus de 90 exploitations agricoles et 130 exploitants le départ à la retraite d'un certain nombre de paysans pose la question de la préservation des terres agricoles.

D'où la mise en avant d'une journée découverte de la ferme où se sont installés il y a un an trois jeunes agriculteurs.

Le GAEC des Fermes à Vol d'Oiseau est situé au lieu-dit Redurin sur la commune de Plessé.

Léon, Léa et Théo travaillent en élevage bovin laitier en faisant de la transformation fromagère au sein du Gaec.

C'est l'incompréhension à la découverte ce matin de plusieurs tags.

Un sur le corps de la ferme avec notamment inscrit '"Zadistes

Et l'autre sur la route devant le Gaec des Fermes à Vol d'Oiseau où l'on peut lire "agriculteurs tuffeurs (sic) soutenus des élus"

Entre incompréhension et colère

Léa, une des trois agricultrices visée exprime "son incompréhension" par téléphone.

La maire de la commune Aurélie Mezière exprime quant à elle "beaucoup de colère".

"Je trouve que c'est une agression envers les élus en plus ciblée car il y a le prénom de l'un d'entre eux" ajoute la maire de Plessé.

"Certes, ce n’est pas une agression physique, mais c’est une agression comme on en voit de plus en plus" complète Aurélie Mezière.

"On a mis en place un certain nombre d’outils pour que les habitants puissent au maximum venir s’exprimer et travailler avec nous. Donc je trouve ça lâche en fait" souligne-t-elle.

C’est un tag anonyme, la veille d’un évènement festif pour moi c’est condamnable. Parce qu'en fait il y a eu des lettres anonymes avant. C’est une petite musique qui monte et si on ne l’arrête pas, si on ne la dénonce pas c’est la porte ouverte à quoi la prochaine fois ? Est-ce qu’il faut attendre comme avec le maire de Saint Brévin qu’il y ait un incendie pour que les choses se passent? Non.

Aurélie Mezière

maire de la commune de Plessé

Un renouvellement des générations à accompagner plus qu'à stigmatiser

Jean-François Guitton secrétaire général de la Confédération Paysanne de Loire-Atlantique, présent sur les lieux, exprime son étonnement.

"On se réjouissait de voir qu'une commune comme Plessé avait organisé sa journée du patrimoine autour des fermes de la commune" nous indique le responsable syndical joint par téléphone.

Il refuse pour autant de voir cet événement comme une stigmatisation du monde paysan.

"Il apparaît le terme de ZAD et de teufeur. Et un élu de la commune est nommément cité comme responsable de ce qui se passe" rajoute Jean-François Guitton.

Ça ressemble à une lutte intestine parce que c’est le profil des jeunes installés qui est cité. À la Confédération Paysanne on considère que de toute façon la profession n’est plus capable de générer le renouvellement de génération. Alors que c’est une priorité qui est affichée par tous les syndicats, par la Chambre d'Agriculture par les élus également. À travers ce message on ne comprend pas comment on peut cibler un profil de personnes qui ne correspondrait pas à la majorité.

Jean-François Guitton

Secrétaire général de la Confédération Paysanne de Loire-Atlantique

Du côté politique le groupe EELV Nantes appelle à "ne pas céder à l'intimidation" dans cette affaire.

Une journée du patrimoine agricole

Ce samedi 16 septembre 2023 plusieurs animations étaient prévues tout au long de la journée.

Avec une visite des installations de la ferme familiale jusqu'à 19h30.

La commune de Plessé a mis symboliquement en place une Politique Agricole Communale sur le modèle de la PAC explique la première magistrate de la commune.

On a un tissu agricole qui est très important qui façonne l’emploi. Ce sont des emplois non délocalisables. C’est pour ça qu’on voulait mettre en place une animation pour faire de la pédagogie. On avait par exemple une table ronde sur le foncier pour expliquer ce qu’est le foncier agricole. Combien ça coûte aujourd’hui sur Plessé. Pourquoi il faut être attentif à ce bien commun avec des enjeux forts en termes d’alimentation, en termes d’énergie aussi puisqu’on demande aux communes de cartographier les zones pour l’implantation des énergies renouvelables.

Aurélie Mezière

maire de Plessé

La maire de la commune a également prévu de porter plainte auprès de la gendarmerie dès lundi 18 septembre suite à la découverte de ces tags.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité